Sport et loisirs La Roller School de Lyon monte d'un cran et étoffe son offre de cours

Les quatre moniteurs diplômés de la Roller School Lyon, avec de gauche à droite : Clément Izoulet, Quentin Clair, Jean-Baptiste Roiret et Julien Schneider (en bas à droite). / Photo Marion Saive
Les quatre moniteurs diplômés de la Roller School Lyon, avec de gauche à droite : Clément Izoulet, Quentin Clair, Jean-Baptiste Roiret et Julien Schneider (en bas à droite). / Photo Marion Saive

Après trois ans d'activité, la Roller School de Lyon voit plus grand. Dès la reprise des cours, le 11 septembre, les quatre moniteurs diplômés élargissent leur offre pédagogique avec des cours d'initiation au roller.

La Roller School de Lyon confirme sa place dans le paysage sportif lyonnais. Lancée en septembre 2013 par trois mordus de roller freestyle au sein du skate-park couvert de Gerland, la structure a bien évolué.

En trois ans, Julien Schneider, Clément Izouet et Quentin Clair, dix à vingt ans de roller dans les pattes, ont fédéré 30 adhérents autour de leur projet. Un chiffre moindre, comparé aux 4000 membres du skate-park, même si cette pratique des années 1960 tend à se (re)développer.

Des cours d'initiation au roller à la rentrée
Jusque-là bénévole, l’école va se professionnaliser à la rentrée avec l’entrée en lice d’un nouveau salarié : Julien. Le jeune homme vient de passer un Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, et acquis les compétences pédagogiques nécessaires pour enseigner aux adultes comme aux enfants (le public accueilli va de 6 à 40 ans). Un statut d’éducateur sportif, qui lui permettra d’assurer un nouveau créneau horaire dédié à l’initiation du roller pour les plus petits, dès la reprise des cours, en septembre.

En plus des entraînements du lundi, au cours desquels les quatre moniteurs diplômés de la Fédération française de roller sports (Jean-Baptiste, ancien élève, vient de rejoindre le gang des profs) dispensent des cours aux 30 apprentis freestylers, des débutants aux confirmés, une nouvelle plage horaire fait son apparition le mercredi, dans la grille de programmation.
« Les années précédentes, il fallait attester d’un certain niveau pour intégrer nos cours. Là, l’idée, c’est de partir des bases du roller et de construire un vrai parcours avec nos nouvelles recrues, pour les mettre à l’aise et les amener progressivement vers le freestyle », explique Julien. L’heureux diplômé prend son rôle très au sérieux et a profité des vacances d’été pour mettre le déroulé de ses séances sur papier.

/ Photos Marion Saive & Roller School Lyon
/ Photos Marion Saive & Roller School Lyon

Suivre les enfants de près pour les amener vers la compétititon

La Roller School avait en effet à cœur d’accompagner ses élèves de A à Z, depuis les premiers pas sur rollers, jusqu’aux acrobaties. « Beaucoup de jeunes que nous avons formés depuis l’ouverture de l’école, sont partis à Paris ou ailleurs, dans le cadre de leurs études. On aimerait réitérer l’expérience, et travailler avec un noyau dur d’enfants, que l’on suivrait de très près », poursuit Julien. Et pourquoi pas, les amener vers le haut niveau.
« Le cours d’initiation aura lieu le mercredi, soit le soir où les patineurs confirmés évoluent librement dans le skatepark. Ça peut être un regain de motivation pour les gamins, puisqu’ils verront sous leurs yeux ce qu’ils pourraient devenir dans quelques années », ajoute Clément, champion de France 2008.

« Bien sûr, on ne va pas leur faire faire des sauts périlleux dès la première séance. On procède pas à pas », rassure Quentin. Qui rappelle qu’une des premières choses qu’ils enseignent aux enfants -équipés de protections aux mains, genoux et coudes-, c’est la chute à quatre pattes. Histoire de tomber sans se faire mal.
Après une session de « roller libre », le cours débutera par un échauffement de 10 à 15 minutes. Avant de passer aux exercices, toujours ludiques, pour travailler les fondamentaux du roller : contrôler son équilibre, patiner de façon fluide, savoir freiner. Au fil des entraînements, le moniteur corsera les séances. Les enfants tenteront de s’arrêter dans une zone délimitée, franchiront de petits obstacles, patineront en arrière, etc. Chaque fin de mois, Julien mettra en place un récap’ des techniques vues au cours des quatre dernières semaines pour vérifier que les enfants maîtrisent le sujet.

Le roller freestyle, un sport et un art à la fois

« Pour pratiquer le roller freestyle, il faut oser, être un peu déluré, explique Clément. Paradoxalement, ce sport permet de prendre conscience du danger. » « Il faut aussi être créatif, puisque c’est toi qui composes tes propres enchaînements, enchaîne Julien. Le roller freestyle est autant un sport qu’un art et c’est ce qui est génial, car il y a plein de façons différentes de rouler », résume Julien. Lui, avoue être devenu « toqué » : « Quand je me balade dans la rue, tout n’est que tricks et rampes cools à slider », sourit-il. Alors, tentés ? A vos patins !

Roller School de Lyon, au skatepark de Gerland, 24, allée Pierre-de-Coubertin, Lyon 7e. Contact : Tél. 04 78 69 17 86. / rollerschool@skateparkdelyon.com / Site Internet : www.skateparkdelyon.com/cours-stages / Page Facebook : https://www.facebook.com/rollerschoollyon / Instagram : @roller_school_lyon

Tarifs : Inscription à la Roller School pour 220 euros par an (comprend l’adhésion au skatepark de 15 euros, la licence de la Fédération ainsi que 30 séances réparties sur l’année en plus de la pratique libre du roller au skatepark le mercredi soir). Cours : le lundi soir de 18 à 20 heures pour débutants, avancés, confirmés et compétition. Et le mercredi soir pour les initiations, de 18 à 19 heures (accessibles dès 6 ans). Durée de la séance de cours : 1h15. Possibilité de cours particuliers sur demande.

Le skate-park de Lyon Gerland en quelques points

-          Infrastructure créée en juin 2000. Le skatepark de Lyon est un bâtiment de la Ville de Lyon, géré par l’Association pour le Développement du Roller, du Skate et du BMX (ADRSB), elle-même affiliée à la Fédération française de roller sports et agréée par la Direction départementale de la cohésion sociale au titre du Sport.

-          Le bâtiment (monté de toutes pièces par Régis Caillol, fidèle bénévole) a été rénové en 2015 par un constructeur professionnel.

-          4 disciplines : le skate, le roller, le BMX, et depuis peu la trottinette, qui connait un boom extraordinaire.

-          2 écoles : la skatepark school et la roller school

-          1500 m² de surface

-          4000 adhérents dont 30 inscrits à la Roller School (24 garçons pour six filles, âgés de 6 à 40 ans)

-          Trois espaces dédiés : un bowl (sorte de piscine vide où l’on peut rider comme les pionniers de la discipline, dans les années 1960), une zone aérienne et une zone street.

-          Fin mars 2018, le skatepark de Gerland accueillera le Lyon Roller Open, une des manches de la Coupe de France.

Skatepark de Gerland, 24, allée Pierre-de-Coubertin, Lyon 7e. Tél. 04 78 69 17 86. Contact : skateparkdelyon@wanadoo.fr / www.skateparkdelyon.com

Marion Saive (marion.saive@leprogres.fr)

Votre opinion ?

Les commentaires sont clos.