Santé Dentexia : le dispositif d’aide est lancé

Le 9 mai dernier, des victimes des centres Dentexia avaient manifesté sur la place Bellecour.  Archives  Joël PHILIPPON
Le 9 mai dernier, des victimes des centres Dentexia avaient manifesté sur la place Bellecour. Archives Joël PHILIPPON

Les victimes de Dentexia peuvent désormais remplir un dossier pour demander une aide à la reprise des soins dentaires.

Le ministère de la Santé avait promis, le 26 juillet, le déblocage « avant la rentrée » d’un fonds exceptionnel d’aide aux victimes des cabinets low-cost Dentexia, structure placée en liquidation judiciaire en mars dernier. C’est finalement à l’issue d’une ultime réunion, vendredi, au ministère, que ce dispositif d’aide destiné à faciliter la reprise des soins se met en place.

L’aide pourra être totale, partielle voire refusée

« Pendant près de trois mois, les détails de ce dispositif ont fait l’objet d’échanges nourris entre les représentants du Collectif contre Dentexia […] et les responsables institutionnels concernés », explique Abdel Aouacheria, porte-parole du Collectif contre Dentexia qui militait depuis son lancement, en janvier, pour la mise en place d’un tel dispositif. Prélevée sur les fonds d’action sanitaire et sociale de l’Assurance-maladie, cette aide financière s’adresse uniquement aux personnes qui étaient soignées chez Dentexia après le 1er janvier 2015 et qui ont à reprendre des soins, parce que ceux-ci n’ont été que partiellement réalisés ou avec des défauts importants.

L’aide sera conditionnée à la présentation de certains documents. Elle pourra être totale ou partielle ou ne pas être accordée. L’accord pour l’attribution de l’aide se fera à partir des devis produits par une cellule d’experts ou des factures produites pour les soins de reprise déjà effectués. L’aide sera dans la majorité des cas versée en tiers payant directement au professionnel de santé ou directement à l’assuré. Son montant variera selon le quotient familial du demandeur. Les représentants du Collectif contre Dentexia, qui compte 2 509 victimes à ce jour, ont demandé à suivre quelques dossiers types afin de s’assurer que « l’ensemble des dossiers avance de façon homogène » et espèrent que les dentistes « sauront faire preuve d’à-propos, de compréhension et de bienveillance à l’endroit des victimes de Dentexia ».

note Les informations sur la démarche à suivre pour les victimes sont sur le site de l’Assurance-maladie : www.ameli.fr/assures/droits-et-demarches/par-situation-medicale/vous-avez-ete-victime-des-centres-dentexia.php

S. M.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?