Confluence Une nouvelle “capitaine” à bord du pôle de commerces et de loisirs

Camille Delomez, nouvelle directrice du pôle de commerces de la Confluence espère atteindre les neuf millions de clients cette année.  Photo Pierre AUGROS
Camille Delomez, nouvelle directrice du pôle de commerces de la Confluence espère atteindre les neuf millions de clients cette année. Photo Pierre AUGROS

Camille Delomez vient de succéder à Jérémy Desprêts à la direction du pôle de La Confluence.

Elle n’a que 32 ans et cette Auvergnate de naissance vient de prendre le gouvernail du centre de commerces et de loisirs de La Confluence géré par Unibail-Rodamco. Un beau défi pour Camille Delomez qui a intégré Unibail-Rodamco en 2012. D’abord en tant que responsable communication corporate et relations presse puis comme directrice adjointe du Forum des Halles à Paris en octobre 2014. 

Son passage dans le deuxième centre de shopping (quarante millions de personnes par an) le plus visité de France lui a permis d’acquérir une courte, mais solide expérience dans le management. À la Confluence, Camille Delomez compte bien gouverner le “paquebot” pour atteindre une vitesse de croisière susceptible d’afficher une fréquentation en hausse par rapport à celle de 2015. « Nous avons une hausse en août de 7,8 % », nous confie-t-elle, espérant atteindre les neuf millions de clients cette année, « c’est un très bon début ». Parmi les nouveautés de la rentrée, la prochaine ouverture d’un magasin Z et de deux nouveaux restaurants.

Le site du Ludopôle, fermé en juin 2015, fait actuellement l’objet de discussions pour la reprise « d’une activité de loisirs d’ici ces prochains mois ». Les animations liées à la Fête des lumières et Noël devraient aussi attirer un large public. Quant à la sécurité, « nous avons renforcé notre dispositif avec 150 caméras ». Parmi les points de progression que la nouvelle directrice relève figure l’offre de transports en commun « compte tenu de la hausse de fréquentation du centre et de l’arrivée de nouveaux habitants dans le quartier ».

Vincent Rocken

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?