Villeurbanne Plus de 23000 heures de travail pour réaliser une fresque

Le groupe d’artistes prend la pose devant la fresque.  Photo Jean-Christophe JANIN
Le groupe d’artistes prend la pose devant la fresque.  Photo Jean-Christophe JANIN

Une soixantaine d’habitants de la résidence des Terrasses au Tonkin ont réalisé, durant l’été, une mosaïque sur le thème des marécages.

Vendredi 30 septembre était un grand jour pour les habitants des Terrasses du Tonkin : c’était l’inauguration de leur œuvre. Estelle Apparu, mosaïste et habitante de Villeurbanne, avait lancé l’idée de réaliser une fresque en mosaïque avec ses voisins de quartier. Soutenue par la présidente de l’association des locataires des Terrasses, Marie-France Dourver, l’idée devint réalité.

Ainsi, du 18 juillet au 26 août, pas moins de 66 habitants de tous âges et de tous horizons ont apporté leur touche à cette création basée sur la biodiversité des marécages - écosystème emblématique du Tonkin. Au total, ils y auront consacré 28 demi-journées et 13 soirées, soit 23 244 heures !

Le projet a été subventionné par la Ville dans le cadre du Fonds initiative habitants et par le bailleur Dynacité. Estelle Apparu confie : « Les gens ont fait connaissance, il y avait beaucoup de chaleur humaine et ça a fait boule de neige. »

Pour Marie-France Dourver : « Ce ne fut que du bonheur. » Bricoleuse dans l’âme, elle a trouvé la position accroupie un peu difficile. Et le martin-pêcheur a été délicat à créer, obligeant l’usage de pinces spéciales ! Henri Evangelista, artisan carreleur de 80 ans, a été vivement applaudi : « De telles actions permettent de rester en vie », confie-t-il.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?