Tourisme Confluence: près de 600 bateaux ont accosté à la halte fluviale, un record depuis 2009

Ouverte le 1 er mai, sept jours sur sept, la capitainerie a fermé ses portes vendredi 30 septembre et la halte fluviale passe à l’heure d’hiver.    Photo Nadine MICHOLIN
Ouverte le 1 er mai, sept jours sur sept, la capitainerie a fermé ses portes vendredi 30 septembre et la halte fluviale passe à l’heure d’hiver. Photo Nadine MICHOLIN

Malgré les crues, l’escale de Confluence a connu un très bel été, du 1er mai au 30 septembre. En 2017, son délai d’ouverture sera prolongé pour mieux s’adapter aux étrangers et retraités.

Sur l’ensemble de la saison, la halte fluviale s’en sort très bien. Elle a abrité 589 bateaux cette année, contre 578 en 2015. Un record depuis son ouverture en 2009. Et cela, en dépit des crues en mai et juin, dont a souffert le rendez-vous festif du Pardon des Mariniers, les 4 et 5 juin derniers.

La darse de Confluence attire un nouveau public, comme en témoigne le capitaine Thibault Bianchi, qui boucle sa 4e saison : « La halte attire de plus en plus d’étrangers. Il y a eu moins de péniches que l’an dernier. Le bouche-à-oreille fonctionne très bien. En septembre, nous avons affiché complet. »

La tendance du court séjour demeure constante, avec une proportion d’escales à 30,8 % la journée, 29,7 % pour deux jours et 12,8 % pour trois. Ouverte sept jours sur sept, du 1er mai au 30 septembre, la capitainerie est désormais fermée. Du 1er octobre 2016 au 30 avril 2017, la halte fluviale met le cap sur l’hivernage.

De son côté, Roland Bernard, conseiller de la Métropole délégué aux fleuves, se félicite des très bons retours enregistrés cet été : « On travaille pour élargir le délai d’ouverture après septembre en 2017. Il faut que l’on s’adapte à une clientèle étrangère dont les vacances sont différentes des nôtres, telle que la population nordique, mais aussi aux retraités. Nous allons continuer à réfléchir pour renforcer l’image de cette halte reconnue en Europe et dont l’animation rejaillit à la fois sur la ville de Lyon, Confluence et ses commerçants. »

Pour sa part, Cap Confluent continue à louer ses six bateaux sur réservation jusqu’au 31 octobre. Avec 6 000 passagers, l’été a été fructueux grâce au charme et aux atouts des berges de Saône, de la cité historique, en passant par le centre industriel de Vaise jusqu’à l’Île Barbe.

Pratique Halte fluviale, place Nautique, quai Rambaud. Tél. 06.89.99.45.11. Location de bateaux : www.cap-confluent.com

Nadine Micholin

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?