Villeurbanne Gratte-Ciel : Picard déménage dans l’ancienne boutique Bata

Le magasin actuel, au 181, cours Émile-Zola. En déménageant, Picard gagnera en surface, mais perdra  son parking.  Photo Emmanuelle BABE
Le magasin actuel, au 181, cours Émile-Zola. En déménageant, Picard gagnera en surface, mais perdra son parking. Photo Emmanuelle BABE

Le magasin, ouvert en 1988 au 181, cours Émile-Zola s’installera à quelques mètres pour gagner un tiers supplémentaire de surface de vente.

Et la future enseigne du 185, cours Émile-Zola sera… Picard ! C’est le poids lourd du surgelé, déjà présent à quelques mètres, au n° 181, qui s’installera dans les anciens locaux de la boutique Bata en cours de rénovation. Les travaux ont débuté il y a plusieurs semaines dans l’ex-enseigne de chaussures, qui, en redressement, a été reprise au printemps dernier par un consortium de sept marques.

Le malheur des uns a fait le bonheur des autres : Picard devrait, grâce à cette acquisition, augmenter d’environ un tiers sa surface de vente. Interrogé par Le Progrès , le groupe confirme que le déplacement du magasin permettra de passer de 200 à 280 m² la superficie dévolue à la vente de sa « gamme ». Soit un millier de références, que l’enseigne pourra proposer aux Gratte-Ciel, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. De 33 bacs au 181, Picard en disposera de 64 au 185.

Depuis 28 ans aux Gratte-Ciel

Cela faisait longtemps que Picard envisageait d’agrandir son magasin villeurbannais, implanté depuis 1988 dans le centre-ville. Pas question de quitter « ce quartier et son dynamisme commercial », souligne le groupe, alors que la réalisation de la ZAC Gratte-Ciel Centre est prometteuse. La clientèle est ancienne et fidèle, mais elle se renouvelle, le midi en particulier, grâce à l’armoire à boissons et aux formules snacking que développe l’enseigne. Les murs changent, pas les hommes : l’équipe déménagera avec le magasin, mais restera à effectifs constants, soit quatre salariés. « Un renfort est prévu pour les fêtes et pourra être pérennisé en fonction des résultats de ce déménagement », précise la direction du groupe.

La volonté de rester dans le secteur a obligé le groupe à être patient. Ce qui explique le retard qu’a pris un autre projet, celui porté par SLC Pitance en lieu et place du magasin actuel. La dernière prorogation du permis de construire remonte à juin 2014… Ce qui est programmé ? La construction de deux bâtiments comprenant 32 logements dont six sociaux, un commerce et un équipement collectif. Le déménagement du magasin, prévu dans les semaines à venir, devrait accélérer la mise en route de ce projet immobilier.

Emmanuelle Babe

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?