Stationnement Ca y est, les terrasses d'été ont disparu des trottoirs lyonnais

L’été prochain, le conseil de quartier du Vieux-Lyon veut s’inspirer de l’opération   des cendriers d’or du 6 e arrondissement qui lutte pour la propreté.  Photo Éric BAULE
L’été prochain, le conseil de quartier du Vieux-Lyon veut s’inspirer de l’opération des cendriers d’or du 6 e arrondissement qui lutte pour la propreté. Photo Éric BAULE

Ouvertes le 1er mai, les 682 terrasses estivales validées cette année par la Ville de Lyon se sont retirées. Environ 1200 places sont rendues aux automobilistes ce samedi. La fin des terrasses sur stationnement marque traditionnellement la fin de l’été. Heureusement, quand le soleil darde encore ses rayons, il reste les terrasses annuelles et les saisonnières qui perdurent jusqu’au 31 octobre !

À l’exception d’un mois de mai pluvieux, le cru 2016 a bénéficié de bonnes conditions climatiques associées aux retombées incontestables de l’Euro, qui a drainé une population supplémentaire à Lyon. « Depuis près de dix ans, l’équilibre s’est fait. Avec 673 terrasses sur stationnement en 2014 et 682 en 2016, cela prouve une certaine stabilité. Nos terrasses contribuent à faire rayonner un véritable art de vivre. Important vecteur économique, elles pourvoient à l’augmentation de 30 % du chiffre d’affaires des cafetiers restaurateurs. Quand le climat s’y prête, c’est encore plus vrai ! », se réjouit Fusilla Bouzerda, adjointe au Commerce et à l’Artisanat de Lyon.

Un guide de sensibilisation en 2017

Sans surprise, le 6e arrondissement arrive en tête (165) devant le 3e (135), les 2e (111) et 7e arrondissements (111). Inspiré par l’opération propreté des cendriers d’or née en 2013 et qui touche 480 établissements dans le 6e , le conseil de quartier du Vieux-Lyon souhaite faire aboutir cette opération l’été prochain dans le 5e.

De son côté, la Ville, très attachée à la réglementation qui régit l’installation des terrasses sur stationnement (1) , prévoit de sortir en 2017 un guide de sensibilisation en cours d’élaboration. Cet été, elle a procédé à 72 remises en conformité sur stationnement. Sur l’ensemble des terrasses, la Ville a également émis 243 avertissements écrits, 38 tournées de surveillances nocturnes depuis mai et dressé 48 procès-verbaux. Quant aux demandes de renouvellement qui s’effectuent d’ici à décembre 2016, les services de la Ville vont s’équiper d’un logiciel avec de nouveaux outils informatiques destinés à rendre la procédure de renouvellement plus souple qu’auparavant.

NOTE (1) Réglementation : fermeture obligatoire à 1 heure du matin, respect de la charte nocturne sur la tranquillité publique, un mobilier à l’aspect qualitatif et une implantation qui ne doit pas occasionner de gêne pour les piétons, riverains ou services de sécurité.

Nadine Micholin

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?