Immobilier Le quartier Tête d’Or-Saxe reste toujours le plus coté de Lyon

Infographie Le Progrès
Infographie Le Progrès

L’attractivité immobilière du 6e arrondissement de Lyon reste intacte. Les indicateurs de la Fnaim, des notaires, et de MeilleursAgents.com, le confirment tous.

Armé de ses statistiques, Jean Chavot, le président de la Fnaim du Rhône, s’est enorgueilli hier du volume de ventes de biens immobiliers dans l’ancien enregistré dans le Rhône sur 12 mois glissants : + 10 % pour revenir à un niveau identique à celui de 2006. Un chiffre encourageant dopé, sans contestation aucune, par des taux de crédit au ras des pâquerettes qui ne peuvent qu’inciter les Lyonnais à s’endetter pour acheter en résidence principale, secondaire, ou pour investir.

Lesquels peuvent théoriquement disposer d’un budget plus conséquent, acheter plus grand, sur des emplacements prisés. Des Lyonnais incités par les taux, mais dont les capacités d’emprunt ne sont pas pour autant illimitées au moment de s’offrir des biens dans les quartiers les plus prisés de Lyon. Selon Me Pierre Bazaille, responsable des chiffres immobiliers du notariat en Rhône-Alpes, le trio gagnant à ce jour c’est Tête d’Or-Saxe (4 260 € /m2 en prix médian), la Presqu’île (4 210 €/m2 en prix médian) et les Brotteaux (4 100 €/m2 en prix médian).

Lyon 6e coupé en deux

L’attractivité du 6e arrondissement, qui place deux quartiers sur le podium lyonnais, ne se dément donc pas, dès lors que l’appartement est de belle facture, bien entretenu, situé aux abords du Parc de la Tête d’Or, des quais du Rhône ou des arrêts de métro Massena ou Foch. Dans son Top 5 des rues les plus chères de Lyon 6e , MeilleursAgents.com place, en tête, la rue Molière (4 200 €/m2 ) pour sa proximité avec les quais du Rhône et son tissu de commerces de proximité, le cours Franklin- Roosevelt (4 125 €/m2 ) pour ses immeubles hausmanniens, son tissu de commerces de proximité et sa ligne de métro, puis les rues Bugeaud (4 110 €/m2 ), Crillon (4 097 €/m2 ) et Sully (4 092 €/m2 ).

A l’image de tous les arrondissements de Lyon et de toutes les communes avoisinantes, les valorisations peuvent énormément fluctuer d’un étage à un autre, d’un immeuble à un autre, d’un trottoir à un autre, d’une rue à une autre. Lorsque l’on examine les rues les moins chères du 6e arrondissement selon MeilleursAgents.com, on constate une fois de plus que certaines images d’Épinal persistent. A l’est de l’ancienne gare des Brotteaux, les prix/m2 de ce “ 6e arrondissement bis ” restent en deça des prix pratiqués à l’ouest de l’ancienne gare des Brotteaux même si les développements du quartier de la Part-Dieu pourraient avoir des effets haussiers dans les années à venir. A titre d’exemple, le Top 5 des rues les moins chères de Lyon 6e deMeilleursAgents.com, fait apparaître la rue de la Viabert à 3342 €/m2 , la rue d’Inkermann à 3 287 €/m2 , la rue Germain à 3 257 €/m2 , la rue des Charmettes à 3 129 €/m2 , la rue Notre Dame à 3 037 €/m2.

Franck Bensaid

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?