Patrimoine Les Pentes de la Croix-Rousse plus protégées que jamais

Des études très poussées ont été conduites par la Métropole, la Ville de Lyon et les Architectes des bâtiments de France pour formaliser l’Aire de valorisation de l’architecture et du patrimoine (Avap) de Lyon.  Photo  Philippe JUSTE
Des études très poussées ont été conduites par la Métropole, la Ville de Lyon et les Architectes des bâtiments de France pour formaliser l’Aire de valorisation de l’architecture et du patrimoine (Avap) de Lyon. Photo Philippe JUSTE

Lyon change son plan de sauvegarde du patrimoine pour mieux valoriser sa colline. Avec l’Aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (Avap), les travaux seront encore plus réglementés.

C’est un dossier très technique, pour ne pas dire opaque pour le grand public. Dans la ville qui vient d’être élue meilleure destination européenne de week-end 2016, il est pourtant d’un intérêt majeur.

Les Pentes de la Croix-Rousse, fleuron du patrimoine lyonnais, passent en Aire de valorisation de l’architecture et du patrimoine (Avap). Ce dispositif remplace les Zones de protection du patrimoine architectural urbain et paysager (ZPPAUP).

Derrière ce jargon nébuleux, un objectif clair : protéger et valoriser la richesse de la colline lyonnaise. Une plus value réelle pour le quartier, mais aussi une contrainte : les travaux modifiant l’aspect d’un immeuble, bâti ou non, sont plus que jamais soumis à autorisation.

1 Qu’est qu’une Avap ?

L’Avap définit une zone sur laquelle on décide de protéger ou de rénover les bâtiments pour les mettre en valeur. À la différence des ZPPAUP qu’elle supplante, elle tient compte des principes du Grenelle de l’environnement.

2 Quel est le périmètrede l’Avap des Pentes ?

Elle se situe donc dans le 1er arrondissement et recouvre une zone de 74 hectares. La même que l’ex ZPPAUP.

3 J’habite dans la zone. Qu’est-ce que ça change pour moi ?

Comme les ZPPAUP, l’Avap précise les modalités de délivrance d’une autorisation de travaux. Elle instaure également une sanction pénale en cas de violation des dispositions relatives à l’autorisation de chantier. Autrement dit, on ne fait pas n’importe quoi et à n’importe quel prix : même vos portes et vos volets sont soumis à des règles de protection. Une demande en bonne et due forme doit être adressée à la collectivité.

4 Je suis propriétaire. Ai-je droit à des aides ?

Il n’y en a guère dans le cadre du passage en Avap. Cela dit, à la Métropole Lyon, on peut recourir au dispositif Ecoréno’v, un service de conseil et d’accompagnement des projets d’éco-rénovation de l’habitat privé. La collectivité a débloqué une enveloppe de 30 millions d’euros pour cela.

5 Comment le patrimoine a-t-il été répertorié ?

Tout a été recensé par le cabinet d’architectes du patrimoine Archipat. Qui a classé en plusieurs catégories (intérêt exceptionnel, remarquable…) non seulement les bâtiments, mais également le petit patrimoine. « On protège désormais des immeubles de toute époque, plus uniquement des immeubles canuts », explique Philippe de la Chapelle, architecte. Ainsi que des paysages urbains, des espaces publics et le petit patrimoine comme des portes, des devantures, des statues…

B. M.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?