Bénévolat Michel Sornay organise des événements sportifs pour les retraités

Michèle Sornay est la reine de l’organisation de manifestations sportives / photo Yoann Terrasse
Michèle Sornay est la reine de l’organisation de manifestations sportives / photo Yoann Terrasse

À Lyon, Michèle Sornay organise les événements les plus importants du Comité de la retraite sportive, qui réunit 2 600 adhérents.

Des journées millimétrées pour une femme très organisée. Michèle Sornay n’a pas le choix : la secrétaire à tout faire du Comité départemental de la retraite sportive (Coders) a choisi d’être sur tous les fronts.

Cet après-midi-là, elle revient tout juste d’une réunion à Lans-en-Vercors où elle a peaufiné les réglages de la marche “Euro nordique” de septembre.

Depuis 2002, sa vie va à 100 à l’heure, au rythme de l’organisation d’événements sportifs destinés aux 2 600 adhérents de cette association qui réunit uniquement des retraités de plus de 50 ans.

« J’œuvre en coulisses, sans rien dire à personne »

« Une grande famille, composée de classes sociales diverses, où j’essaye d’apporter un côté chaleureux », souligne cette spécialiste du travail de l’ombre. « C’est ma définition du rôle de bénévole. J’œuvre en coulisses, sans rien dire à personne. J’aime ce que je fais. »

Un travail important pour proposer dix-huit activités de qualité, entre randonnées, golf, tennis et même voile. « Je gère la liaison avec les clubs affiliés, j’assiste le président et j’organise des réunions de coordination », énumère Michèle Sornay.

Des missions variées, qui nécessitent une présence quotidienne. Chaque matin, elle prend le bus de 7 heures à Fontaines-sur-Saône, où elle réside, pour venir jusqu’au siège du Coders à La Part-Dieu à Lyon.

Un joyeux brouhaha s’est emparé du local associatif. « C’est comme ça chaque jour, assure-t-elle. L’ambiance est excellente entre les 350 bénévoles. »

Dans son agenda de ministre, celle qui a passé sa carrière dans une entreprise de pétrole trouve le temps d’assouvir sa passion de la randonnée. Soudain, son regard s’illumine lorsqu’elle évoque l’un de ses meilleurs souvenirs.

À la cascade du Hérisson, dans le Jura, Michèle Sornay a vécu des instants inoubliables. « Je suis toujours émerveillée en y repensant. Dans le Vercors, on en prend aussi plein les yeux. »

Mais au Coders, il n’y a pas que le sport. Entre ces retraités unis par le goût de l’effort, des liens très forts se sont tissés, notamment face aux aléas de la vie. « On se serre les coudes. » Un soutien collectif en toutes circonstances qui fait chaud au cœur de ces milliers de retraités sportifs de la Métropole.

Yoann Terrasse

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?