Société Voiture autonome : un gadget pour un Lyonnais sur deux

En février, la navette sans chauffeur Navya Arma était présentée à Lyon.  Photo Richard MOUILLAUD
En février, la navette sans chauffeur Navya Arma était présentée à Lyon. Photo Richard MOUILLAUD

Si les constructeurs se tournent de plus en plus vers la voiture autonome, selon un sondage Sofres effectué en mai, 52 % des Lyonnais estiment que ce n’est qu’un gadget.

L’institut TNS Sofres mandaté par Aramisauto.com vient de sortir un sondage sur “Les Français et l’automobile” (1).

Un sondage complet sur le marché automobile et sur les besoins, attentes et avis des conducteurs de l’hexagone. Mais en affinant un peu les chiffres, il est possible d’observer précisément ce que pensent les Lyonnais…

Plus essence que diesel

Sans être véritablement une surprise, les conducteurs lyonnais préfèrent rouler à l’essence : 48 % (contre 35 % au plan national) utilisent des véhicules à essence. Un chiffre équivalent au diesel (48 % sur Lyon) mais bien inférieur au total national (63 %).

Pas convaincus par l’électrique

L’avenir est à l’électrique : Lorsque l’on évoque la motorisation la plus vendue dans vingt ans, c’est l’électrique qui l’emporte pour les Lyonnais (36 %) devant l’hybride (33 %) qui est plébiscité par les Français (40 %).

Cependant, près de la moitié des Lyonnais (48 %) pense que les motorisations thermiques sont les plus économiques à l’utilisation (contre 34 % au niveau national).

Ils ne sont d’ailleurs que 27 % (contre 41 % au niveau national) à penser que la motorisation électrique est la plus économique. La raison ? Principalement le manque de places de garages individuels et le coût du chargement sur les bornes dans l’agglomération lyonnaise.

La voiture autonome connue… Mais gadget

Toujours selon le même sondage,

Plus de 6 Lyonnais sur 10 (65 %) ont déjà entendu parler de la voiture autonome (ils se situent au même niveau que la moyenne nationale).

Cependant, comparé à la France entière, 52 % des Lyonnais estiment que la voiture autonome n’est qu’un gadget (contre 40 % au global) principalement à cause de la perte du plaisir de conduire (84 % contre 75 % au niveau national). Dans le même sens, ils sont 74 % à appréhender son arrivée sur Lyon, contre 65 % au niveau national.

(1) Sondage réalisé du 9 au 12 mai, sur un échantillon de 1 010 personnes en France, possesseurs ou non d’un véhicule.

87 : Le pourcentage des foyers lyonnais motorisés. Parmi les autres enseignements du sondage, on peut noter que 86 % des habitants de l’agglomération possèdent le permis.

Des proportions plus faibles en tendance par rapport au niveau national (91 % pour le permis et 90 % motorisés). Vive les transports urbains et les modes doux !

David Tapissier

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?