Industrie Jtekt se renforce aux portes de Lyon

Place aux démonstrations hier pour l’inauguration.  Photo Joël PHILIPPON
Place aux démonstrations hier pour l’inauguration. Photo Joël PHILIPPON

Le groupe japonais a inauguré, ce lundi, un centre d’essais véhicules de 59 000 m².

En se dotant d’un nouveau centre d’essais véhicules sur son site d’Irigny, l’industriel japonais Jtekt confirme ainsi sa volonté de se développer depuis le territoire de la Métropole.

Leader sur le marché des systèmes de directions assistées électriques

Ce lundi matin, élus et représentants du monde économique en ont pris conscience à l’occasion de démonstrations lors de l’inauguration de ce centre en présence de Tetsuo Agata, président de Jtekt Corporation et de Masato Kitera, le nouvel ambassadeur du Japon en France. Cette nouvelle construction est composée de trois plateformes d’une surface de 59 000 m².

L’une, la “ Plateforme dynamique ” se veut totalement plane pour réaliser des essais à grande vitesse, une autre, la “ Plateforme vibro-acoustique ” est recouverte de pistes pavées pour réaliser des essais vibro-acoustiques et la troisième, la “ Plateforme faible adhérence ” permet de réaliser des essais de conduite sur glace. L’ensemble de cet investissement s’est élevé à 2,5 millions d’euros.

« Ce nouvel équipement permettant la réalisation de nos essais sur véhicules pour la mise au point et la validation de nos systèmes de direction », nous précise Yannick Lacour, directeur exécutif de Jtekt.

L’équipementier automobile japonais, leader sur le marché des systèmes de directions assistées électriques, est aussi l’un des principaux fournisseurs de roulements en Europe.

« Ces plateformes vont ainsi répondre aux exigences de confort, de sécurité et de performance des constructeurs automobiles », poursuit Yannick Lacour. Un signe extrêmement positif de la part de l’industriel japonais montrant ainsi toute sa confiance envers le savoir-faire français après des années de doute liées surtout à des conflits sociaux parfois mal compris du côté des Japonais.

« Aujourd’hui Irigny est même cité en exemple au Japon car nous avons su nous remettre en cause et nous adapter », admet le directeur exécutif de Jtekt.

Côté innovation, Jtekt a profité de l’inauguration pour mettre en avant deux navettes électriques lyonnaises Navya, 100 % autonomes et sans conducteur équipées de deux systèmes de direction électriques fabriqués par Jtekt Europe.

1 500 salariés travaillent sur le site de l’équipementier automobile d’Irigny : 500 au siège social Europe et 1 000 au sein des sites industriels et des centres de recherche. Jtekt compte 80 000 salariés en Europe dont 3 500 en France.

Vincent Rocken

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?