Olympique lyonnais Qui est candidat au départ ?

Bras droit du président Jean-Michel Aulas, Bernard Lacombe espère fortement que Rachid Ghezzal restera à l'OL / Photo Stéphane Guiochon
Bras droit du président Jean-Michel Aulas, Bernard Lacombe espère fortement que Rachid Ghezzal restera à l'OL / Photo Stéphane Guiochon

Le club rhodanien avance sur le dossier du Colombien Roger Martinez. Mais à ce jour, il y a encore trop d’attaquants.

« Le but n’est pas d’empiler les joueurs », a confié Bruno Genesio tout récemment. Le recrutement de l’Olympique lyonnais, bouclé à 90 %, pourrait encore bouger dans le secteur offensif. La piste de l’attaquant colombien Roger Martinez est très chaude. Il évolue au Racing club de Buenos Aires, où se trouve actuellement Lisandro et où avait grandi en son temps un autre Argentin passé par l’OL, Claudio Garcia.

Florian Maurice a vu évoluer cet élément à plusieurs reprises. Il est vif. C’est un dribbleur, de surcroît très adroit devant le but. Il serait plus qu’une alternative à Alexandre Lacazette.

Ce dernier n’est pour l’instant pas annoncé partant. Et de toute manière, la venue de Roger Martinez n’est pas conditionnée à un départ du meilleur buteur de l’OL.

Valbuena, Grenier, Ghezzal : trois dossiers à l'étude

Actuellement, trois dossiers sont soumis à l’étude : ceux de Mathieu Valbuena, Clément Grenier et Rachid Ghezzal.

Pour le premier, il ne fait pas de doute, que l’Olympique lyonnais ne le retiendra pas.

Si l’ex-Marseillais et meneur de jeu des Bleus décoche une piste, qui dans tous les cas devrait se trouver hors des frontières françaises, alors il partira.

Acquis le 11 août 2015 pour six millions d’euros, Valbuena est soumis à une vraie réflexion du côté de l’OL.

La valeur du joueur n’est pas en cause, et à ce sujet il a fait un match honorable samedi en amical contre le Zénith Saint-Pétersbourg (victoire lyonnaise 2-1 à Thonon).

S'alléger d'un poste offensif : pas facile !

Mais globalement, son positionnement et son influence sur le jeu de l’équipe posent question. Comme s’il n’était pas vraiment fait pour l’OL.

Le second cas à l’étude est celui de Clément Grenier. Tout a été dit ou presque sur sa situation. Ses dirigeants souhaiteraient le transférer. Mais le jeu à trois entre le joueur, l’OL et un autre club paraît complexe.

Concernant Rachid Ghezzal, Jean-Michel Aulas a été ferme sur le prix. « Rachid voulait du temps de jeu, il l’a eu, mais il doit encore prouver », explique Bruno Genesio. En contrat jusqu’en 2017, le jeune gaucher devra prolonger ou envisager un autre horizon. Puisqu’il est hors de question, eu égard au bénéfice tiré d’un joueur formé au club, qu’il parte libre.

Avant de recruter un attaquant supplémentaire et de donner un nouveau profil à cet effectif, le club olympien a besoin de s'alléger d'un poste offensif. Pas si facile.

Christian Lanier

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?