Emploi « L’objectif est d’attirer les travailleurs qualifiés francophones »

« Les Français sont les bienvenus au Canada », insiste Rénald Gilbert.  Photo D. R.
« Les Français sont les bienvenus au Canada », insiste Rénald Gilbert. Photo D. R.

Rénald Gilbert, ministre conseiller en charge des questions d’immigration de l’ambassade du Canada, détaille les possibilités de trouver un job de l’autre côté de l’Atlantique

Qui peut postuler à un job au Canada ?

« Un diplômé bac +2 minimum, qui a déjà une expérience de travail et qui se débrouille en anglais, a toutes les chances d’être accepté. »

Est-ce exact que, plus que jamais, les Français sont les bienvenus chez vous ?

« Depuis le1er juin, le Canada a mis en place le programme Mobilité francophone dont l’objectif est d’attirer les travailleurs qualifiés francophones dans des communautés à l’extérieur du Québec. Les Français ont toutes leurs chances ! Ce nouveau programme simplifie la procédure puisque les employeurs canadiens n’ont plus à prouver qu’ils ne trouvent pas de “ locaux” pour exercer les postes qu’ils proposent. »

Quels types de postes sont proposés ?

« Éducateurs, moniteurs de ski, créateurs de jeux vidéo, informaticiens, professeurs d’universités… les offres sont très diverses et les secteurs aussi variés que l’ingénierie, la santé, l’éducation, l’hôtellerie et la restauration, l’informatique, le multimédia, la construction… »

Quelles possibilités existent pour les moins qualifiés ?

« Près de 14 000 jeunes Français de 18 à 35 ans, partent au Canada, chaque année, dans le cadre du permis vacances travail (PVT) d’une durée de 24 mois, dans le cadre de stages ou en tant que Jeunes professionnels (ceux qui ont trouvé un emploi au Canada en rapport avec leur formation ou leur parcours professionnel). »

« Les opportunités existent »

Quels sont les avantages à venir travailler dans votre pays ?

« Notre taux de chômage est un peu inférieur à 7 % et dans certaines régions, dont Vancouver, Québec, il est même plus proche de 5-6 %. Quant au chômage des jeunes, qui est à plus de 25 % en France, il est de 16 % pour les moins de 24 ans à Québec.

Ce qui ne signifie pas que tout le monde peut trouver un emploi, mais que les opportunités existent. L’autre avantage, est celui de découvrir notre pays. Enfin, venir au Canada permet d’améliorer son niveau d’anglais, puisque l’environnement est anglophone.

C’est l’occasion aussi de vérifier que les employeurs canadiens font davantage confiance. Enfin, clairement, le programme Mobilité francophone donne un avantage aux Francophones. Pour en bénéficier, il suffit de trouver des contacts et un employeur. Dites bien aux Lyonnais, que de nouveaux vols Lyon-Montréal nous rapprochent encore. »

Toutes les informations pour concrétiser son projet de départ au Canada, sur destination-canada-forum-emploi. Y figure les dernières offres d’emploi qui sont aussi « twittées ». Suivre @DestCan.

Dominique Menvielle

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?