Quai Saint-Antoine Le controversé pavillon Rives de Saône a accueilli plus de 80 000 visiteurs

Le pavillon Rives de Saône est installé quai Saint-Antoine depuis 2012.  Photo Aline DURET
Le pavillon Rives de Saône est installé quai Saint-Antoine depuis 2012. Photo Aline DURET

Cette maison de projet connaît une fréquentation qui ne décroît pas d’année en année. Avec les travaux du parking Saint-Antoine, elle va déménager en 2018.

L’installation, en son temps, a fait beaucoup parler. Tant par sa forme plutôt imposante, ou un peu trop “décalée” diront certains, que par son coût, quelque 800 000 euros (200 000 € ont été pris en charge par du mécénat). Depuis juin 2012, date de son inauguration, le pavillon Rives de Saône placé à l’angle du pont Maréchal-Juin et du quai Saint-Antoine, a tout de même vu défiler plus de 80 000 visiteurs.

Un bilan, salué dernièrement par Sandrine Frih, vice-présidente de la Métropole de Lyon. Mieux même, ajoute l’élue, ce pavillon, conçu par l’architecte et artiste Didier Fiuza Faustino, et Aurélie Le Bruchec, architecte du Grand Lyon, est, parmi toutes les maisons de projet (Part-Dieu, Gerland, Duchère), celle qui a le mieux fonctionné.

Ce lieu propose des expositions sur la restructuration des 50 km de rives de Saône placés entre le Val de Saône et la Confluence. On vient aussi s’y informer : 9 000 dépliants sur le projet ont ainsi trouvé preneur.

Le projet des Terrasses de la Presqu'île exposés

La plus récente exposition présente au public, jusqu’à fin septembre, les grandes lignes du projet des Terrasses de la Presqu’île (réaménagement du quai Saint-Antoine, prévu entre 2018 et 2021). Des balades sur site seront proposées, de juillet à septembre sur inscriptions, a annoncé l’élue.

Mais, avec la démolition prochaine de l’actuel parking Saint-Antoine, programmée au printemps 2019, et le début des travaux de réaménagement sur le quai, cette « œuvre d’art inédite et unique » a vocation à être déplacée à la fin de l’année 2018. Déplacée et non recyclée comme cela a été envisagé, il y a quelques mois encore. Où ? On ne sait pas encore. Mais il est fort possible qu’elle trouve toute sa place le long du Rhône ou de la Saône…

L'exposition sur le projet des Terrasses de la Presqu’île est à voir au Pavillon Rives de Saône, quai Saint-Antoine, à l’angle du pont Maréchal-Juin, Lyon 2e, le mercredi, le samedi et le dimanche jusqu'au 30 septembre

A. Du.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?