Environnement L’association Parc Chambovet cherche un nouveau souffle

Le parc Chambovet est le seul de type champêtre dans Lyon. Il possède ainsi des arbres fruitiers.  Photo Brigitte DEL RIZZO
Le parc Chambovet est le seul de type champêtre dans Lyon. Il possède ainsi des arbres fruitiers. Photo Brigitte DEL RIZZO

L’association Parc Chambovet cherche un nouveau souffle. L’assemblée générale, mardi prochain, devra décider de l’avenir de l’association

Créée, à l’origine, pour garantir la préservation du parc Chambovet, l’association Parc Chambovet se cherche un nouveau projet. Cet espace de verdure, qui s’étend sur environ quatre hectares sur la colline de Montchat, près de l’hôpital neurologique, était en effet sous la menace de projets immobiliers, avant que la Ville ne le rachète, en 2011, aux Hôpitaux civils de Lyon (HCL), propriétaire jusqu’alors du site.

Mais ce parc a été l’objet de nombreuses convoitises. D’abord, au début du XXe siècle, les terrains avaient une vocation agricole, avant que la Ville de Lyon n’achète le site, en 1950, pour un projet de lycée qu’elle abandonne. Dix ans plus tard, les HCL rachètent le tènement pour construire un nouvel hôpital qui, finalement, ne verra pas le jour.

Le parc est propriété de la Ville de Lyon depuis 2012

À l’abandon jusqu’en 1991, un nouveau projet d’hôpital sur Chambovet, initié par le propriétaire, les Hospices civiles de Lyon, revient sur le devant de la scène, mais est vite abandonné sous la pression des riverains, qui fédèrent leurs énergies au sein de l’association Parc Chambovet.

Un combat de vingt ans est mené sous l’impulsion de son président de l’époque, Dominique Hitz. Pérenniser le parc et le soustraire à tout projet immobilier était alors, le combat de l’association Parc Chambovet.

Conduite par Dominique Hitz, une première victoire est obtenue, en 1993, quand Raymond Barre, maire de Lyon, classe le site en zone verte. Mais Dominique Hitz veut aller plus loin et milite pour un rachat pur et simple du parc Chambovet par la ville de Lyon. Un combat qui trouvera son épilogue en 2012.

Depuis, Dominique Hitz est membre de l’équipe municipale de Thierry Philip et a laissé la présidence à Gianni Visocchi, qui cherche d’autres missions à l’association.

Le parc sauvegardé, c’est tous un équilibre écologique qu’il faut maintenir dans cet espace de verdure. C’est pourquoi, la nouvelle mission de l’association semble s’articuler autour de la préservation de la faune et de la flore, de l’entretien des nombreuse essences d’arbres, qui font l’attrait du parc. C’est aussi tout l’enjeu de l’assemblée générale de mardi prochain, qui décidera de l’avenir de l’association.

Association Parc Chambovet. Tél. 04.78.54.07.76. www.associationparc chambovet.fr

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?