Transports Le Sytral teste pour plusieurs mois sept bus 100 % électriques

Un bus électrique E12 de Dietrich Carebus Yutong.  Photo DR
Un bus électrique E12 de Dietrich Carebus Yutong. Photo DR

Pas convaincu de l’intérêt des bus hybrides qu’il avait longuement expérimentés sur plusieurs lignes du réseau TCL, le Sytral a engagé une première vague de tests sur des véhicules “tout électrique”.
Deux lignes d’essais :la 45 et la C7Il s’inscrit ainsi dans le respect de la loi sur la transition énergétique qui impose « aux autorités organisatrices des transports d’acquérir à hauteur de 50 % des véhicules à faibles émissions à partir de 2020 et à 100 % à partir de 2025 ». Des échéances à prendre en compte lors de prochains renouvellements de la flotte de bus. Le Sytral va tester successivement, jusqu’au 1er trimestre 2017, sept modèles de bus électriques autonomes. Tous seront évalués pendant une semaine, sur les mêmes itinéraires et sans passagers.

Les lignes d’essais seront la 45 (Croix-Rousse-Gorges-de-Loup-Valdo) – au parcours accidenté qui relie deux collines –, et la C7 (Part-Dieu-Vivier-Merle/Hôpitaux Sud) qui se distingue par sa longueur. Cette semaine, c’est le bus E12 de Dietrich Carebus-Yutong qui a ouvert les opérations. Il sera suivi à la rentrée du Bluebus de Bolloré, du EBus K9/Byd, de l’Urbino Elec tric/Solaris, du 2.1/Ebusco, du i2E/Irizar et du GX elec/Heuliez bus

Le Sytral précise qu’il dispose aujourd’hui de 800 bus thermiques dont plus de la moitié est aux normes les plus récentes. Par ailleurs, 72 % des déplacements du réseau TCL sont alimentés par l’électricité (métro, tramway, trolleybus).

F.S.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?