Villeurbanne 6800 écoliers sont inscrits aux activités périscolaires

Ce mercredi, la Ville de Villeurbanne organisait une nouvelle journée de recrutement de ses futurs animateurs périscolaires. Sur l’année scolaire qui se termine, environ 700 animateurs ont été recrutés : 341 d’entre eux étaient présents chaque jour dans les écoles maternelles et élémentaires de 15 h 50 à 17 h 05 et 219 présents jusqu’à 18 heures.  Photo Axel POULAIN
Ce mercredi, la Ville de Villeurbanne organisait une nouvelle journée de recrutement de ses futurs animateurs périscolaires. Sur l’année scolaire qui se termine, environ 700 animateurs ont été recrutés : 341 d’entre eux étaient présents chaque jour dans les écoles maternelles et élémentaires de 15 h 50 à 17 h 05 et 219 présents jusqu’à 18 heures. Photo Axel POULAIN

La participation des élèves villeurbannais aux activités périscolaires du temps méridien ou de fin de journée progresse. Cette année, la moitié des enfants scolarisés dans les écoles publiques étaient inscrits.

Ils étaient 6 200 la première année, 6 800 cette année. Le nombre d’écoliers inscrits aux temps périscolaires croît et l’objectif affiché est qu’il continue de progresser.

Au moins sur le soir de gratuité offert chaque semaine par la Ville. « Aujourd’hui, on conforte un mode d’organisation et visons l’objectif de plus d’inscriptions », reconnaît Damien Berthilier. À l’heure du bilan annuel, l’adjoint à l’Éducation est satisfait des « gros ajustements structurels réalisés ». Après une année de rodage, le dispositif choisi par la municipalité tourne, sur la pause de la mi-journée, puis en deux temps après l’école (soit de 15 h 50 à 17 h 05 ou jusqu’à 18 heures). Pour la Ville, c’est une très grande organisation : 406 ateliers différents pour l’année, 523 encadrants qui interviennent sur le temps de midi, près de 700 le soir. Cette année, 37 personnes ont été recrutées pour accompagner l’accueil des enfants porteurs de handicap. Chaque école a son coordonnateur.

Cinq responsables périscolaires ont été nommés pour prendre en charge les aspects administratifs. « C’est important pour la Ville de continuer la montée en compétences des animateurs et des coordonnateurs. Nous avons aussi une démarche pro-active avec l’Éducation Nationale et on peut ainsi donner de la cohérence sur tout le territoire de Villeurbanne, pousser les bonnes pratiques », souligne Sonia Thomas, responsable du service enfance à la direction de l’Éducation. Et Damien Berthilier de renchérir : « On voit des choses qui ont du sens. Souffler et se distraire après l’école, c’est important. Continuer d’apprendre, de découvrir, de se rencontrer autour d’activités variées, c’est aussi fondamental ».

De nouveaux ateliers pour la prochaine rentrée

Depuis la mise en oeuvre de la réforme nationale des rythmes scolaires, à la rentrée 2014 à Villeurbanne, les animations des temps périscolaires ont un socle commun d’ateliers thématiques (culture, sport, citoyenneté, développement durable, sciences et techniques).
Ce choix reste inchangé pour la future rentrée. Toutefois, des animations inédites seront proposées aux enfants « dans le cadre de nouvelles collaborations entre la Ville et différentes associations ou structures présentes sur le territoire », annonce Damien Berthilier. Si la
plupart des conventions avec des “extérieurs” sont reconduites, d’autres, donc, vont faire leur rentrée. « On est sur un appel à projet. On nous propose parfois des activités auxquelles nous n’aurions pas pensé. On en cherche de nouvelles. L’idée, c’est le renouvellement », indique l’élu. Ainsi M’Roc (rue de Pressensé) accueillera des enfants pour de l’escalade sur bloc, Arts tous champs créera un monde miniature en relief, Anémotion des vidéos et des compositions musicales, Otabala des créations autour de la culture afro-cubaine, Roule qui peut initiera au skate-board, Boomerang au boomerang, DZ Café proposera de la cuisine…

E.C.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?