Carte scolaire On pousse les murs dans les écoles publiques

Quatre classes supplémentaires seront créées à la rentrée dans les écoles publiques de Lyon.  Photo d’illustration P. VACHER
Quatre classes supplémentaires seront créées à la rentrée dans les écoles publiques de Lyon. Photo d’illustration P. VACHER

À la rentrée, vingt classes ouvriront, dont cinq dans des préfabriqués. En regard, seize autres fermeront, dont presque la moitié dans le 1er arrondissement.

Faut-il pousser les murs ou bien construire des écoles ? Question possible au regard des dernières décisions de l’inspection académique du Rhône. Quatre classes supplémentaires seront créées à la rentrée dans les écoles publiques de Lyon. Mais il faudra sans doute en ouvrir d’autres en dernière minute, la première semaine de septembre, estime le Snuipp-FSU. Responsable départemental du syndicat majoritaire chez les professeurs des écoles, Benjamin Grandener évoque par exemple cette probabilité sur la Presqu’île, où la fermeture de l’école Lévi-Strauss (1) n’est pour l’heure pas compensée par des ouvertures de classes dans les écoles voisines.

Aurait-on rempli au maximum les classes afin de retarder des ouvertures ? C’est ce que pense Benjamin Grandener qui explique ainsi les nombreuses ouvertures sur le 7e et le 8e arrondissement. « Quand on envoie les élèves vers les écoles d’à côté en restant juste à un ou deux élèves en dessous du seuil pour une classe de plus, on arrive forcément à un moment où le vase déborde ! »

Avec neuf classes supplémentaires par rapport à cette année scolaire, le 7e est particulièrement visé. Sa démographie galope au rythme des nouveaux logements : entre 2009 et aujourd’hui, entre 400 et 500 élèves sont arrivés à Jean-Macé d’une part et Gerland d’autre part. Dans cet arrondissement, on cherche à utiliser la moindre place A Marcel-Pagnol, on compte par exemple sur la construction d’un nouveau restaurant scolaire pour gagner de l’espace. À Jean-Macé, une salle désaffectée sera réutilisée. À défaut, c’est la solution des préfabriqués – adoptée en principe pour trois ans –, comme sur la ZAC des Girondins. 

Mais à désormais court terme, l’Éducation nationale et la municipalité ne pourront pas faire l’économie de postes d’enseignants et de locaux. En moyenne, on estime qu’il faut compter 8 élèves pour 100 logements, et selon les prévisions, le cap des 38 500 élèves inscrits dans les écoles publiques de la Ville sera franchi dès 2018 (1 500 de plus qu’aujourd’hui). Jean-Macé et Gerland, bien sûr, mais aussi les secteurs Grand-Trou/Moulin-à-Vent, Monplaisir, Vaise, Confluence sont les plus concernés…

Le 1er arrondissement lyonnais voit en revanche le nombre de classes diminuer. La démographie n’est pas la raison principale. C’est aussi parce que leurs effectifs ne seront plus allégés, du fait de l’évolution sociologique des pentes de la Croix-Rousse. Sur ce secteur, le Snuipp-FSU regrette « la multiplication des mesures négatives ».

Note (1) L’association des parents d’élèves de cette école signale contester la décision de fermeture via une requête devant le tribunal administratif.

Les dernières ouvertures et fermetures

Lyon 1er : fermeture dans les maternelles Doisneau et Hugo ainsi que la maternelle Servet. Fermeture d’une classe à l’élémentaire Aveyron et des trois classes de l’école Lévi-Strauss.

Lyon 2e : ouverture à l’élémentaire Alix. Fermeture à l’école Lucie-Aubrac. La fermeture prévue à la maternelle Condé est annulée.

Lyon 3e : fermeture à la maternelle Rebatel et à la maternelle Montbrillant.

Fermeture à l’élémentaire Anatole-France.

Ouverture à l’élémentaire Paul-Bert, à l’élémentaire Nové-Josserand, à l’élémentaire Pompidou.

Lyon 4e : fermeture à la maternelle du Gros-Caillou.

Lyon 5e : rien ne bouge. Lyon 6e : l es fermetures dans les maternelles Corneille et Racine sont annulées ainsi que l’ouverture à la maternelle Montaigne.

Fermeture à l’élémentaire Créqui. Fermeture à la maternelle Rémond.

Lyon 7e : Fermeture à la maternelle Daubié, Fermeture à la maternelle Jean-Macé. Ouverture à l’élémentaire Daubié, à l’élémentaire Pagnol, à l’élémentaire Jean-Macé, et à l’élémentaire de la Cité scolaire internationale. Deux classes ouvrent à la maternelle Crestin, ainsi que deux classes de maternelle et trois en élémentaire dans des préfabriqués sur la ZAC des Girondins.

Lyon 8e : ouverture d’une classe élémentaire à Giono, Pergaud et Herriot, et à John-Kennedy

Lyon 9e : ouverture à la maternelleHepburn, annulation de fermeture à l’élémentaire Daudet.

Muriel Florin

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?