EDUCATION Brevet : qui réussit le mieux ?

L’an dernier, les élèves du collège Jean-Monnet, Lyon 2 e (notre photo) ont tous obtenu le diplôme.  Archives Joël PHILIPPON
L’an dernier, les élèves du collège Jean-Monnet, Lyon 2 e (notre photo) ont tous obtenu le diplôme. Archives Joël PHILIPPON

Dis-moi où tu es collégien (ne) et je te dirai comment tu réussiras ton brevet ? Pas si simple.

Dans notre département, 20 000 candidats se sont présentés jeudi matin aux épreuves du DNB (Diplôme national du brevet). En regardant les statistiques sur cinq ans, on peut croire que leur lieu de résidence impacte leurs chances de réussite.

En effet, les collèges situés en périphérie ouest de Lyon, dans les Monts-du-Lyonnais, voire carrément à la campagne, se situent souvent dans le haut du tableau (1). Chaponost présente à ce sujet la plus grande régularité, n’étant jamais « descendu » en dessous du 7e rang. En revanche, les Lyonnais intra-muros sont relativement peu présents parmi les meilleurs scores, mis à part Marot à la Croix-Rousse, et Monnet, premier cette année avec 100 % de réussite. A noter que cet établissement du 2e arrondissement affiche 95 % et plus depuis 2012, alors qu’il était à 20 points de moins en 2011.

À l’inverse, l’est de la métropole et les quartiers urbains les moins huppés présentent régulièrement les taux les plus bas. Vénissieux, Pierre-Bénite, Vaulx-en-Velin et Lyon 8e en font partie. Avec quelques exceptions toutefois. À 60 % de réussite en 2011, la Clavelière, dans un quartier d’Oullins, a subitement grimpé à plus de 85 % voire 100 % durant plusieurs années. D’autres comme Gérard-Philipe à Saint-Priest, Les Iris à Villeurbanne, Pablo-Picasso à Bron tirent aussi leur épingle du jeu.

Mais ce sont d’abord les élèves, avec leurs caractéristiques, qui font le score. Notamment leur sexe, leur âge, et leur origine sociale, comme le relève une étude du rectorat de Lyon. Sur notre académie (Ain Rhône, Loire) d’après les résultats de 2015, les filles réussissent mieux que les garçons, les plus jeunes mieux que ceux qui ont déjà redoublé. La profession des parents est un autre facteur discriminant : en moyenne, plus de 97 % des enfants de cadres supérieurs obtiennent leur brevet contre à peine 74 % des enfants avec un parent sans travail. 

La composition sociale des établissements explique donc en partie leur position dans le tableau. Les établissements classés REP + aux résultats inférieurs en moyenne de 13 points, accueillent beaucoup plus d’enfants de chômeurs et d’ouvriers que d’enfants de cadres supérieurs et d’enseignants. Chez eux, ces derniers représentent statistiquement moins de 10 % des effectifs. Hors éducation prioritaire, c’est presque 30 %. La ségrégation est particulièrement forte dans le Rhône, avec jusqu’à 85 % de catégories sociales défavorisées dans un collège, contre 4 % dans un autre.

Mais selon les statistiques du rectorat, et comme le confirment des enquêtes sociologiques, il y a aussi un effet d’entraînement quand les difficultés sont trop concentrées. À part les enfants de cadres supérieurs et d’enseignants qui s’en sortent à peu près de la même façon partout, à catégorie sociale égale, les enfants ont en moyenne moins de chances d’obtenir leur brevet lorsqu’ils sont scolarisés en REP +. Exemple, 75 % des enfants d’employés, artisans et commerçants ont obtenu le diplôme en REP + l’an dernier sur les trois départements contre 88 % en zone ordinaire. 

Est-ce pour combler ces écarts sociaux que le système scolaire ne parvient pas à corriger ? Certains établissements, très souvent en éducation prioritaire, ont tendance à favoriser leurs ouailles avec le contrôle continu, suggère une note d’information du ministère de l’Education nationale. On le remarque en comparant la moyenne de l’année, beaucoup plus élevée que les notes aux épreuves. Ce qui leur permet de décrocher le diplôme. Juste ou injuste? Chacun jugera. 

(1) La CSI et le collège Saint-Exupéry sont à part dans la mesure où ils sélectionnent leurs recrues à l’instar des collèges privés, dont aucun n’affiche moins de 84 % de réussite.

> Télécharger le palmarès

Muriel Florin

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?