Fan zone Le cap des 100 000 visiteurs a été franchi

Les portiques permettent de compter les fans.  Photo Y. TERRASSE
Les portiques permettent de compter les fans. Photo Y. TERRASSE

Sarah Leyman est devenue mercredi soir le 100 000e visiteur de la fan zone. Comme un symbole, elle est Belge. En six jours, le site a accueilli essentiellement des étrangers, avec un pic à 28 000 personnes sur la journée de lundi lors de Belgique-Italie. « On monte en puissance sur la fréquentation », apprécie Pierre Arvis, le directeur de GL Events, qui gère la fan zone et mesure l’affluence grâce à un bip déclenché au passage de chaque visiteur sous le portique de sécurité.

Un indicateur fiable, à condition que le fan ne multiplie pas les allers-retours dans la même journée… « On se croirait à une foire d’exposition », ironisait mardi le responsable d’un food-truck. Ce jour-là, le site sonnait creux avec la Hongrie et l’Islande au menu. C’est la seule journée où les 10 000 visiteurs ont été difficilement atteints. « Tout dépend de l’affiche et de sa capacité à drainer des colonies de fans », remarque un observateur, présent au quotidien.

La preuve : mercredi, France-Albanie a fait le plein. La proximité avec les matchs du Parc OL est aussi un enjeu, puisqu’elle dicte la présence des supporters en ville. Avec les Belges et les Irlandais, Lyon a été bien lotie. Mais ses habitants viennent-ils ? « Je vends 90 % de sandwiches à des étrangers », indique-t-on chez Kry’s Burger. « De nombreux Lyonnais sont venus en famille dimanche et pour voir la France », corrige-t-on chez GL Events. Aux buvettes, des tarifs peuvent dissuader avec les 25 cl de bière à 3,50 €, auxquels il faut ajouter 1 € pour le gobelet, ou 2 € la bouteille d’eau de 50 cl. « Les Lyonnais participent aux animations et les étrangers consomment en regardant les matchs », résume ce serveur d’une buvette de la fan zone où « aucun incident n’a été à déplorer », selon la Ville. Seuls faits notables : une valise suspecte avait provoqué une évacuation et des fumigènes ont été introduits.

Yoann Terrasse

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?