Bon plan Quand l’équipement ménager d’occasion rime avec insertion

L e magasin d’Envie Rhône, situé 12, rue Cronstadt, dans le 7 e arrondissement de Lyon, est ouvert du mardi au samedi, de 10 à 19 heures.   Photo Sophie MAJOU
L e magasin d’Envie Rhône, situé 12, rue Cronstadt, dans le 7 e arrondissement de Lyon, est ouvert du mardi au samedi, de 10 à 19 heures. Photo Sophie MAJOU

Vous ferez une bonne action pour votre porte-monnaie, mais aussi pour la planète et l’emploi ! Redonner une vie à un appareil permet de limiter les déchets et à des personnes de retrouver un emploi.

Une seconde vie

Lorsque vous achetez un frigo ou un four chez Darty, la grande centrale d’électroménager reprend votre vieil appareil si vous souhaitez vous en débarrasser. Des appareils qui se retrouvent ensuite dans l’atelier d’Envie Rhône, à Villeurbanne, où ses salariés les démontent et changent les pièces défectueuses. Autre gisement, l’électroménager déposé dans les ‘‘donneries’’ des déchetteries. Il y a aussi ces appareils déposés par les particuliers, sur place, rue Cronstadt (Lyon, 7e ).

Pour l’association, qui doit être à l’équilibre, la réparation n’est possible que si économiquement viable. Par conséquent, le petit électroménager n’est pas au rendez-vous, car trop cher à réparer par rapport au prix du neuf. S’il y a trop de travail sur un matériel trop défectueux, Envie Rhône ne le réparera pas. Une sélection de produits de bonne qualité est donc opérée en amont, ce qui garantit la qualité à l’arrivée. D’autant que les appareils sont garantis automatiquement un an, et deux ans, avec une extension de garantie (30 €). 

Des produits neufs

Des partenariats avec des distributeurs permettent aussi la vente de produits neufs (petit électroménager ou tablettes). Des appareils neufs, mais avec des défauts d’aspects (bosses, rayures) sont également à la vente. 

Prix : 40 à 50 % moins cher

Pour les produits quasiment neufs, la baisse de prix est moins importante (de l’ordre de moins 30 %), alors que l’électroménager d’occasion est à moitié prix. Une fiche, sur chaque objet, permet de connaître le prix ‘‘grand public’’ pratiqué. 

Insertion

L’équipe d’Envie Rhône forme et donne un emploi à des personnes dans la précarité. Les salariés sont payés au Smic, et l’État octroie une aide de 10 000 € par an et par salarié à l’association. Chauffeurs-livreurs, vendeurs et réparateurs : 18 personnes sont ainsi employées entre une à deux années chez Envie Rhône. « Le retour à l’emploi dans les six mois de la sortie est de 65 % », expose Arnaud Sanchez, responsable d’exploitation à Envie Rhône, tandis que 700 personnes ont été employées depuis la création de la structure.

Ouvert à tous

Les associations d’entraide (Secours catholique ou Secours populaire) octroient des bons d’achat pour s’équiper à Envie Rhône aux personnes dans le besoin, mais le magasin est ouvert à tous.  

S. M.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?