Ils font la ville YouPopMe : l’application qui remet la séduction au cœur de la rencontre

Fabio Rapaccioli  a créé un nouveau site  de rencontres.   Photo Morgan  COUTURIER
Fabio Rapaccioli a créé un nouveau site de rencontres. Photo Morgan COUTURIER

Célibataire déçu, le Lyonnais Fabio Rapaccioli a décidé de lancer sa propre application, censée favoriser les rencontres.

“Tomber pour mieux se relever”. Cette citation bien connue de la langue française semble se désintéresser de l’amour. Tout le contraire du Lyonnais Fabio Rapaccioli, qui tente, après maintes déceptions sur les sites de rencontres, de mettre le pied à l’étrier et de relever la tête. Sans s’apitoyer sur son sort, mais plutôt sur celui de ces sept utilisateurs sur dix qui se déclarent insatisfaits par les innombrables sites de rencontres présents sur le marché de l’amour.

En lançant sa plateforme YouPopMe, dont le test grandeur nature est prévu pour septembre, le quadragénaire vise surtout ces célibataires surinvestis dans leur activité professionnelle, une clientèle trop souvent délaissée par les concurrents.

Avec une maxime simple : « Essayer de faire de ce site, une réelle alternative à la rencontre », présente-t-il, sans oublier de pimenter le tout avec une bonne dose de séduction. Un concept basé sur sa vie personnelle.

Une séduction par la voix

« En utilisant les sites de rencontres, je m’attendais à quelque chose de simple, se souvient Fabio Rapaccioli. Mais en fait, on a très peu de rendez-vous. Les personnes ne sont là pour dialoguer que par message. Puis, lors des rendez-vous, il faut remplir une centaine de critères pour franchir le pas. »

Le cupidon des temps modernes a donc décidé d’axer son application sur… la voix. « Elle est porteuse d’émotions et spontanée. On ne peut pas se cacher », justifie-t-il. De la séduction pure et simple, voilà le leitmotiv de YouPopMe, d’autant que les utilisateurs doivent attendre dix minutes d’échanges pour découvrir la photo de leur interlocuteur. L’effet de surprise passé, les célibataires ont alors trois choix : s’arrêter là, repartir pour dix minutes en cas d’hésitation, ou pour vingt minutes pour un coup de cœur. Avant de sauter le pas.

« Le principe est de ne pas rester trop longtemps sur Internet, de ne pas éterniser les discussions pour garder une part de découverte lors du premier rendez-vous, souligne-t-il. La rencontre doit être physique. »

Morgan Couturier

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?