Vos sorties Que peut-on voir actuellement au musée des Tissus ?

Etole contemporaine,  le Hobbit, peinte à la main par Velours de Lyon. Elle est exceptionnelle, car elle rassemble l’intégralité des savoir-faire : tissage, nombre de couleurs, peinture à la main et dimensions :   120 cm X 230 cm.  Photo  Pierre AUGROS
Etole contemporaine, le Hobbit, peinte à la main par Velours de Lyon. Elle est exceptionnelle, car elle rassemble l’intégralité des savoir-faire : tissage, nombre de couleurs, peinture à la main et dimensions : 120 cm X 230 cm. Photo Pierre AUGROS

Menacé de fermeture, ce site a fait la une de l’actualité ces derniers mois. Visitez ses riches collections et ses deux expositions temporaires.

Propriété de la Chambre de Commerce de Lyon qui ne peut plus assurer son financement, le musée des Tissus, menacé de fermeture, a fait la une de l’actualité ces derniers mois (1). Mais que peut-on voir actuellement sur ce site qui renferme la plus belle collection textile au monde (avec 2,5 millions de références) ? 

Rue de la Charité, il faut passer le porche pour déboucher sur une cour pavée et l’hôtel particulier de Villeroy. Au rez-de-chaussée, une exposition temporaire, Le Génie de la Fabrique célèbre les artisans qui ont élevé le tissage des étoffes façonnées au rang de l’art et approvisionné les cours royales.

À l’étage, Le Génie 2.0 présente des chefs-d’œuvre techniques, dessins ou étoffes de luxe réalisées par les industriels textile de la région, montrant que le savoir-faire continue au XXIe siècle.

Il faut ressortir dans une cour gravillonnée et quadrillée de buis, agréable pour se poser, avant de pénétrer dans le musée des Arts décoratifs, installé dans l’ancien hôtel particulier de Lacroix Laval. Autre ambiance avec des volets clos, des parquets qui craquent, des pendules qui tintent et un ensemble de mobilier et objets anciens présenté sur trois étages. N’oubliez pas de gagner le 3e niveau pour voir la cuisine avec ses cuivres et la salle d’orfèvrerie ancienne et contemporaine. Soutenir le musée, c’est signer la pétition (105 165 soutiens), mais aussi venir le visiter !

(1) Le ministère de la Culture a nommé, le 4 mai, un médiateur : Thierry Le Roy, président du Centre national du costume de scène à Moulins (Allier) pour trouver une issue.

Isabelle Brione

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?