Citoyenneté Le "diagnostic en marchant" est désormais l’affaire de tous les Métropolitains

Françoise Brun et Colette Olivero, de l’association "Réagir, l’enfant et la rue", entourent Aurelle Noah / Photo Marie-Christine Parra
Françoise Brun et Colette Olivero, de l’association "Réagir, l’enfant et la rue", entourent Aurelle Noah / Photo Marie-Christine Parra

Un trou dans la chaussée, une voiture garée sur une voie de bus, un dépôt d’encombrants sur le trottoir : soyez des lanceurs d’alerte !

Avec les smartphones, le "diagnostic en marchant" prend une autre dimension et devient l’affaire de tous les Métropolitains invités à « s’impliquer tous pour favoriser la sécurité de chacun ».

Dans vos déplacements quotidiens, vous êtes témoin de choses qui peuvent représenter un danger pour les usagers de la rue, qu’ils soient piétons, cyclistes, ou automobilistes.

Vous pouvez faire remonter l’information directement et en temps réel vers les services concernés, afin qu’ils solutionnent les problèmes les plus urgents.

Pour des infractions liées au code de la route, vous préviendrez la police municipale. Pour des désagréments liés à la voirie et à la propreté, il faudra alerter le Greco, Centre d’information et de contact de la Métropole de Lyon, au 04 78 63 40 00.

Basé dans les locaux de la Métropole, rue du Lac, mis en place en 2012, il fonctionne avec 19 agents, reçoit 250 signalements par jour et 60 000 par an.

Le plus fort des signalements concerne le ramassage des ordures ménagères, devant les problèmes sur voirie. Pour faire remonter correctement l’information, il faut formuler votre message de façon claire en indiquant la ville concernée, la rue et le numéro correspondant au désagrément constaté.

Lancé il y a quarante ans par l’association "Réagir, l’enfant et la rue", le "diagnostic en marchant" a fait ses preuves et devient l’affaire de tous grâce au smartphone qui permet d’interagir sur son environnement dans l’instant.

En juin 2018, la Métropole prévoit d’ouvrir une application smartphone permettant aux Métropolitains de poster plus facilement des photos avec un signalement. Le dispositif est actuellement testé.

M.-C. Parra

Qui que quoi ?


Newsletter

Restez informés de l’actualité de Lyonplus.com Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?