Démographie 513 275 Lyonnais et moi, et moi, et moi…

La croissance démographique lyonnaise ne connaît pas de faiblesse : la ville a encore gagné 6 600 habitants. Tous les arrondissements progressent, mais c’est le 3e qui grossit le plus et devient le seul arrondissement à franchir la barre des 100 000 habitants.

C’est une hausse qui peut donner le vertige : Lyon a gagné près de 100 000 habitants depuis 1990. Et cela ne semble pas près de s’arrêter puisque les derniers chiffres de l’Insee montrent un nouveau bond de 6660 en un an (1). Nous sommes donc désormais et très officiellement 513 275 Lyonnais.

Une croissance qui profite à tous les arrondissements. Si certains évoluent très peu (+12 dans le 1er, +44 dans le 4e…), d’autres poursuivent leur essor à marche forcée. C’est le cas du 3e, qui accueille 2063 Lyonnais de plus et franchit la barre symbolique des 100 000 habitants. Le 8e  arrondissement reste lui aussi très attractif (+1610), mais c’est un petit nouveau qui s’invite sur la 3e marche du podium. Avec 950 nouveaux habitants, le 9e arrondissement récolte les fruits de l’urbanisation de nouveaux quartiers et la livraison de programmes immobiliers. D’autres ont continué à être livrés depuis et cette tendance devrait donc se confirmer dans les prochaines années. Le 7e, qui avait gagné un millier de nouveaux résidents l’an passé, ne progresse « que » de 547 personnes cette année. Mais les livraisons de nombreux nouveaux ensembles immobiliers ne manqueront ne faire rapidement repartir cette tendance à la (forte) hausse.

Un phénomène de gentrification

En quarante ans, Lyon a connu d’importantes mutations socio-économiques : hausse des qualifications des habitants, implantation des usines à l’extérieur et développement d’une économie de services. Cela se traduit par une gentrification de nombreux secteurs.

Si le 2e et le 6e restent traditionnellement « privilégiés » socialement (44% de cadres et professions intellectuelles dans le 6e, 33% dans le 2e), le 1er et le 4e qui ont connu une évolution sociale spectaculaire. En 1975, l’habitat y était ancien et souvent vétuste, aujourd’hui, les cadres et professions intellectuelles s’y sont installés. Ils représentent le tiers des actifs de ces quartiers, remplaçant les ouvriers d’antan.

(1) L’Institut national de la statistique et des études économiques publie chaque année les chiffres de la population officielle. Depuis 2004, la méthode du recensement est basée sur des cycles de collecte de cinq ans. Les populations publiées fin 2017, qui entrent en vigueur au 1er  janvier 2018, sont millésimées 2015 car elles sont calculées à partir des informations collectées lors des enquêtes de recensement de 2013 à 2017.

 

528 535

C’est le nombre d’habitants que comptait Lyon en 1962 ! Le chiffre de 2015 n’est donc pas un record pour la capitale des Gaules. L’essor des banlieues avec leurs immeubles plus modernes que les vieux bâtiments lyonnais, ou leurs zones pavillonnaires a vidé les vieux quartiers, alors que d’autres arrondissements étaient encore très industriels. De 527 800 Lyonnais en 1968 on est passé à 413 095 en 1982. La tendance ne s’est inversée qu’au début des années quatre-vingt-dix.

Une population plutôt jeune, non mariée, de classe supérieure et très féminine

Selon les dernières études disponibles (effectuées sur la base des chiffres de 2014), la population lyonnaise est plutôt jeune (29% des habitants ont entre 14 et 29 ans), majoritairement féminine (il y 32 000 femmes de plus que d’hommes), non-marié(e) (68%), vivant dans un appartement (95,4%) plutôt de type 3 pièces (27,7%) et active (73,2%).

Des actifs qui sont principalement des cadres et professions intellectuelles supérieures (18,5%) et des professions intermédiaires (17,5%). Ceci s’explique par l’attractivité économique de la ville et induit la gentrification de certains quartiers.

Jean-Christophe Morera

Qui que quoi ?


Newsletter

Restez informés de l’actualité de Lyonplus.com Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?