Métropole de Lyon Les studios de yoga ont le vent en poupe

L’enseigne Onlyoga dispose de deux studios à Opéra et Croix-Rousse. Différents styles de yoga sont proposés : hatha yoga, ashtanga yoga, yoga Iyengar, Vinyasa yoga… / Photo Etienne Ruggeri
L’enseigne Onlyoga dispose de deux studios à Opéra et Croix-Rousse. Différents styles de yoga sont proposés : hatha yoga, ashtanga yoga, yoga Iyengar, Vinyasa yoga… / Photo Etienne Ruggeri

Les structures dédiées à cette spécialité se comptaient sur les doigts d’une main dans l'agglomération il y a dix ans. Aujourd’hui, elles sont une quinzaine.

On a eu du mal à tous les compter tant les points affichés sur Google Maps sont nombreux… Dans le premier arrondissement, dans le deuxième, le troisième, le neuvième… les cours de yoga pullulent partout dans la Métropole lyonnaise.

La plupart sont proposés par des structures omnisports déjà bien implantées (associations, salle de fitness, écoles de danse), qui ont ajouté la discipline à leurs programmes pour surfer sur la yogamania. Mais le marché compte aussi une quinzaine de studios spécialistes.

Parmi elles, l’école Mysore (ashtanga yoga), située près de la place Carnot, fait figure de pionnière. "On s’est lancés bien avant le boom, en 2001", présente Pierre Baronian, le gérant. "A l’époque, il n’y avait qu’une poignée de studios à Lyon. C’était une histoire de passion. Certainement pas de raison, car la discipline était très confidentielle. Avec mon épouse, nous avons vivoté durant près d’une décennie". 

Mais le couple s’est accroché car il percevait un frémissement. Doucement, mais sûrement, le nombre de yogis a augmenté. Puis, il y eut un boom en 2014. "Désormais, nous comptons 500 élèves, dont 200 réguliers", reprend-il. "La plupart de nos cours sont pleins, y compris ceux du matin, à 6 h 45. Notre chiffre d’affaires a doublé en dix ans. Il atteint désormais 75 000 euros. Cela nous permet de vivre avec un peu plus d’un Smic. Nous n’avons pas de plans précis pour grandir".

« Créer une marque forte »

D’autres, en revanche, abordent ce marché avec davantage d’ambitions. L’enseigne Yoga Lodge, lancée en 2011, a déjà ouvert deux studios, à Caluire et Limonest, pour un chiffre d’affaires de 170 000 euros. Et elle ne compte pas s’arrêter là.

"Nous voulons créer une marque forte dans le Rhône, caractérisée par de grandes surfaces, de larges plages d’horaires et des yogas multiples", confie Cyril Garnodier, gérant, qui a découvert le yoga pour des raisons médicales. "Pour l’heure, nous ciblons un développement en périphérie de Lyon car le marché intra-muros est saturé. Nous ciblons Brignais, Villefranche, Vienne…" 

Fondé en 2012, Onlyoga dispose aussi de deux studios, à Opéra et Croix-Rousse, fonctionnant très bien (CA : 150 000 euros). "Après plusieurs années très difficiles avec des bilans négatifs, nous connaissons désormais une belle croissance et nous refusons du monde", évoque Stéphane Wintenberger. "Il faudrait agrandir nos locaux mais il est difficile de trouver des professeurs compétents. La plupart se forment en trente jours dans des structures peu professionnelles qui profitent du boom".

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?