Football OL : Genesio maintenu... sous conditions

Jean-Michel Aulas a de nouveau défendu son entraîneur Bruno Genesio, tout en concédant qu’un point sur la situation serait fait après le derby à Saint-Étienne / Photo Stéphane Guiochon
Jean-Michel Aulas a de nouveau défendu son entraîneur Bruno Genesio, tout en concédant qu’un point sur la situation serait fait après le derby à Saint-Étienne / Photo Stéphane Guiochon

Quand l’OL, club avec un budget top 3 en Ligue 1 et aux ambitions qui vont avec, se retrouve huitième en championnat et compte trois victoires en dix matches toutes compétitions confondues cette saison, c’est forcément l’heure pour Jean-Michel Aulas d’allumer quelques contre-feux.

Dans un entretien à eurosport.fr, le président de l’OL a ainsi répondu aux critiques de quelques internautes envers son entraîneur. Extraits choisis : « Est-ce que ceux qui le critiquent connaissent Bruno Genesio ? Est-ce qu’ils connaissent ses causeries ? Pensent-ils que je suis le moins bien placé après mes 30 ans d’expérience pour prendre les décisions le concernant ? […] Bien sûr, il n’a jamais été un entraîneur principal mais il fut adjoint pendant des années. On ne l’a pas trouvé au détour d’un terrain ou au café du coin. Bruno a fait un stage au Real Madrid et Carlo Ancelotti, alors entraîneur, nous a dit que c’était un garçon de grande qualité ».

Une manière, pour Aulas, de protéger son coach en se retranchant aussi (via Twitter) derrière les groupes de supporters présents au stade, qui n’ont jamais fait de banderoles incriminant Genesio.

"On fera le point après le derby" 

Aulas poursuit toutefois l’interview en ne se fermant aucune porte : « Si je devais changer, je n’aurais pas d’état d’âme. Si les résultats sont meilleurs, on poursuit. Si on ne peut pas revenir, je ferai autrement. Mais il n’y a pas d’urgence. Monaco n’est qu’à six points et on va les accueillir. Je vous dis qu’on sera à l’arrivée là où on veut être avec ou sans Bruno parce qu’on a signé un super recrutement et qu’on a un super stade ».

Et le président de l’OL de fixer ce qui ressemble presque à un ultimatum : « Il est trop tôt pour prendre des décisions après huit matches. On fera le point après le derby. Tous les entraîneurs sont en danger, on est dans un club ambitieux ».

D’ici au déplacement à Saint-Etienne le 5 novembre, il y aura la réception de Monaco et deux rencontres plus abordables à Troyes et contre Metz en Ligue 1, ainsi que la double confrontation déjà capitale contre Everton en Ligue Europa. Bruno Genesio est prévenu.

Hugo Hélin

Qui que quoi ?


Newsletter

Restez informés de l’actualité de Lyonplus.com Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?