Lyon 8e Les incivilités perdurent dans le quartier États-Unis

Selon les habitants, les dégradations sont légion dans le quartier.  Photo DR
Selon les habitants, les dégradations sont légion dans le quartier. Photo DR

Jeudi soir, à l’Espace 101, se tenait une réunion publique du Comité d’intérêt local (CIL) des États-Unis. Au programme notamment, la question de la tranquillité publique.

« La tranquillité publique est mise à mal. » C’est ainsi qu’a débuté la réunion publique de jeudi soir. Christian Coulon, maire du 8e arrondissement, était présent tout comme Christophe Cohade, adjoint en charge des Déplacements et de la circulation, et Jean-François Auzal, adjoint délégué aux Commerces, à l’artisanat et aux marchés. Des membres des forces de l’ordre et des bailleurs du quartier étaient également venus assister à la réunion et répondre aux questions des habitants.

Des débats houleux

D’après les habitants, les incivilités dans le quartier sont légion, entre les problèmes de drogues, les barbecues sauvages, les rodéos sur le boulevard des États-Unis, les dégradations de biens publics ou privés et les nuisances sonores, entre autres. Les habitants sont excédés et aimeraient « que cela change au plus vite ». S’ils ont pu poser leurs questions au cours de la réunion, tout ne s’est pas déroulé dans le calme. La foule nombreuse donnait son avis sans pour autant avoir la parole et tout le monde exprimait son désaccord de son côté, quand des réponses étaient apportées. « C’est la première fois qu’il y a autant de monde à une réunion comme celle-là, mais, c’est aussi la première fois que cela se passe de cette manière », explique une habitante du quartier.

Ils veulent du changement

Les habitants sont unanimes, il faut que les incivilités dans le quartier cessent. Pour cela, la police réalise des rondes régulières. « Nous comprenons votre mécontentement. Seulement, certaines opérations dans le quartier nécessitent toutes les forces de police et il n’y a pas que ce quartier dans la commune », explique Jérôme Hutet, chef de service de la police municipale de la Ville de Lyon. Avec le commandant Didier Guy, du commissariat du 8e , ils ont affirmé que : « A minima, une patrouille de deux heures est faite sur le quartier des États-Unis, chaque jour. »

La proximité avec d’autres quartiers peut poser problème pour certaines interventions. Mais les forces de l’ordre l’ont expliqué : « Nous intervenons en priorité sur des attaques à personnes plutôt que pour des tapages. »

En ce qui concerne le marché place du 8-Mai-1945, une réunion devrait être organisée sur le sujet avec la mairie.

Marion Gergely

Qui que quoi ?


Newsletter

Restez informés de l’actualité de Lyonplus.com Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?