Emploi Étudiants, trouvez votre job à la demande

En cinq mois d’activité, Jobypepper a déjà séduit 5  000 étudiants dans toute la France. Photo d’illustration Joël PHILIPPON
En cinq mois d’activité, Jobypepper a déjà séduit 5 000 étudiants dans toute la France. Photo d’illustration Joël PHILIPPON

Lancé en mars par Yann Massol et William Vacher, Jobypepper permet à tous les étudiants de trouver un job de quelques heures, en quelques clics, à n’importe quel moment de la journée.

Chaque année, c’est un vrai casse-tête. Trouver un job où les étudiants peuvent moduler leur activité scolaire et un emploi n’est pas une tâche facile. C’est à partir de ce constat que les concepteurs de Jobypepper ont créé leur start-up. « Le but de Jobypepper est de donner plus de flexibilité aux étudiants pour financer leur quotidien en combinant job et études », explique Yann Massol, cofondateur de Jobypepper.

Yann Massol et William Vacher se sont rencontrés sur les bancs de leur école de commerce. C’est en quittant leur emploi respectif qu’ils décident d’inventer le job étudiant qu’ils rêvaient d’avoir.

Des missions à la carte

« Lorsque nous étions étudiants, nous avions besoin d’argent, mais jamais assez de temps pour avoir un job. On a donc créé la mission à la demande », raconte Yann Massol. La plateforme met ainsi en relation entreprises et étudiants indépendants pour réaliser des missions ponctuelles simples sans prérequis (street marketing, gestion de bases de données, préparation de commandes, etc.)

En quelques clics, l’étudiant doit adopter le statut de micro-entrepreneur, compléter son profil, ses motivations et ses compétences particulières pour avoir accès aux jobs autour de chez lui. Il choisit ensuite ses missions, fixe sa rémunération et la plateforme fait le reste.

« Un étudiant peut gagner en moyenne jusqu’à 400 € net par mois, sans les contraintes de la routine d’un job étudiant permanent », explique le cofondateur. Lancé à Lyon en mars, le concept a déjà séduit 5 000 étudiants dans toute la France, dont 200 Lyonnais, et compte 200 entreprises inscrites. Chaque jour, des missions sont réalisées à Lyon et Paris et ponctuellement dans dix autres villes. « Nous avons vocation à nous développer à l’étranger, notamment en Europe. Nous réalisons actuellement des tests dans plusieurs villes. En fonction des retombées, nous envisagerons de nous consacrer aux villes où la demande est forte », conclut Yann Massol.

Un étudiant peut gagner jusqu’à 400 € net par mois sans les contraintes d’un job étudiant permanent.

Yann Massol, cofondateur de Jobypepper

Barbara Pelmard (barbara.pelmard@leprogres.fr)

Qui que quoi ?


Newsletter

Restez informés de l’actualité de Lyonplus.com Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?