Football Nabil Fekir : le talent à la rescousse de l’OL

Nabil Fekir et Mariano Diaz ont inscrit un but chacun pour offrir à l’OL  trois points contre Guingamp. Les individualités font pour l’instant la différence / Photo Stéphane Guiochon
Nabil Fekir et Mariano Diaz ont inscrit un but chacun pour offrir à l’OL trois points contre Guingamp. Les individualités font pour l’instant la différence / Photo Stéphane Guiochon

Le meneur de jeu lyonnais, qui réalise un excellent début de saison, a fait la différence presque à lui tout seul dimanche contre Guingamp. Pas de quoi masquer, cependant, les lacunes collectives de l'équipe de Bruno Genesio.

Son but, quelques secondes après l’égalisation guingampaise, a rapporté deux points à l’OL dimanche (2-1). Lorsqu’il se saisit du ballon à l’entrée de la surface, Nabil Fekir doit pourtant encore éliminer Jérémy Sorbon et Christophe Kerbrat, les deux défenseurs centraux bretons, avant de battre le gardien. Ce qu’il fait avec brio.

Le capitaine lyonnais, brillant en ce début de saison, illustre en cela les difficultés dans le jeu d’un OL presque toujours contraint de s’en remettre à des exploits individuels pour marquer. Contre Guingamp, Lyon a été bousculé à domicile par une équipe relativement modeste et a finalement dû s’en remettre à une frappe de loin de Mariano Diaz et au sens du dribble de Fekir pour obtenir la victoire.

Pour l’instant, Fekir fait le job. En cinq matches, le numéro 18 de l’OL a déjà inscrit quatre buts et offert une passe décisive. De quoi s’attirer logiquement des louanges et, accessoirement, être de nouveau appelé en équipe de France par Didier Deschamps.

Le pragmatisme ne vaut que par la victoire

L’OL fait lui aussi le boulot : aucune défaite en cinq rencontres de Ligue 1, onze points au compteur et déjà une place sur le podium, en embuscade derrière le PSG et Monaco. Mais attention ! Le pragmatisme ne vaut que par la victoire.

Si celle-ci n’est plus au rendez-vous, il n’y a plus rien à sauver. Et même s’il n’en est absolument pas responsable, Nabil Fekir pourrait en être la première victime. Si la réussite se mettait à échapper à l’équipe de Bruno Genesio, il ne serait en effet pas étonnant de voir son meneur de jeu être accusé de ne plus être assez décisif, en oubliant ses statistiques précédentes.

C’est sans doute là tout l’enjeu de la saison de l’OL : savoir si se reposer autant sur ses individualités est une option viable sur le long terme.

Hugo Hélin

Qui que quoi ?


Newsletter

Restez informés de l’actualité de Lyonplus.com Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?