Solidarité Les étudiants engagés pour les mal logés

L’objectif de la collecte étudiante 2017, à laquelle participent des étudiantes de Lyon 1, est de réunir 30 000 €  au profit de la résidence Christophe-Mérieux pour la  rénovation d’appartements . Ici l’édition 2015.  Photo d’archives D. M.
L’objectif de la collecte étudiante 2017, à laquelle participent des étudiantes de Lyon 1, est de réunir 30 000 € au profit de la résidence Christophe-Mérieux pour la rénovation d’appartements . Ici l’édition 2015. Photo d’archives D. M.

Le coup d'envoi de l’opération “Une clé pour les mal logés” portée par Habitat et Humanisme a eu lieu ce jeudi. La collecte de fonds imaginée par le père Devert, mobilise, une fois de plus, le monde étudiant.

Camille Roux, étudiante à Lyon 1 en DUT Techniques de commercialisation, est à la manœuvre cette année. Avec sept autres étudiantes, celle qui est aussi présidente de l’association TCH, a choisi de s’engager au profit de l’opération “Une clé pour les mal logés”. « Je cherchais un projet humanitaire associé à une cause motivante. C’est le cas du mal logement qui touche les travailleurs pauvres. Sans parler de l’impossibilité à trouver un toit à laquelle sont confrontés tant de gens. Enfin, beaucoup d’étudiants qui n’ont pas de parents pour les aider, connaissent aussi des difficultés. »

« Il y a urgence »

Après plusieurs contacts pris avec les équipes d’Habitat et Humanisme, l’engagement du groupe d’étudiantes s’est concrétisé. Encore hier, mercredi, elles étaient à pied d’œuvre pour sensibiliser les 1re année qui, ce jeudi, arpentent les rues de Lyon.

Car outre, l’intérêt de proposer à la communauté étudiante une mobilisation collective et citoyenne, l’objectif très concret, est de réunir 30 000 € pour aider à la rénovation de logements.

15 établissements scolaires de la métropole, dont les lycées Assomption Bellevue, Brossolette, Saint-Charles, les Chassagnes… et 1 500 étudiants d’EM Lyon, LDLC, de l’Institut Bocuse… portant dossards orange et tirelires, sont mobilisés autour d’une opération nécessaire. Le Rhône totalise, en effet, près de 59 000 demandes de logement social, pour un peu moins de 15 000 attributions.

Ainsi, « il est urgent de considérer le logement au cœur des grandes politiques publiques dont les résultats ne sont pas à la hauteur des dépenses engagées », alerte, de nouveau, le père Devert, fondateur d’Habitat et Humanisme, en cette rentrée.

Jusqu'au 30 septembre dans les rues de Lyon, collecte solidaire sous forme d’une vente d’objets à 2 €.

D. M.

Qui que quoi ?


Newsletter

Restez informés de l’actualité de Lyonplus.com Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?