métropole Sécurisation des zones piétonnes : la Ville accélère

La rue Victor-Hugo va bientôt être sécurisée.   Photo Hugo PONCET
La rue Victor-Hugo va bientôt être sécurisée. Photo Hugo PONCET
L’accès à la place Bellecour, avec l’Office de tourisme, à gauche.  Photo Hugo PONCET
L’accès à la place Bellecour, avec l’Office de tourisme, à gauche. Photo Hugo PONCET
Devant la Halle Tony-Garnier, des blocs de béton.  Photo Hugo PONCET
Devant la Halle Tony-Garnier, des blocs de béton. Photo Hugo PONCET
Ces dispositifs anti-voitures béliers ont été installés cet été sur les berges du Rhône.  Photo J-C. MORERA
Ces dispositifs anti-voitures béliers ont été installés cet été sur les berges du Rhône. Photo J-C. MORERA
La rue Victor-Hugo va bientôt être sécurisée.   Photo Hugo PONCET L’accès à la place Bellecour, avec l’Office de tourisme, à gauche.  Photo Hugo PONCET Devant la Halle Tony-Garnier, des blocs de béton.  Photo Hugo PONCET Ces dispositifs anti-voitures béliers ont été installés cet été sur les berges du Rhône.  Photo J-C. MORERA

La menace terroriste incite de nombreuses villes à réajuster leur dispositif de sécurité autour des zones piétonnes. C’est aussi le cas à Lyon où la Ville travaille avec la Métropole sur de nouveaux outils.

Ce qui a déjà été fait

« J’avais demandé à examiner les berges du Rhône (Lyon 3e /6e ) avant l’attentat de Barcelone », se défend Jean-Yves Sécheresse, adjoint à la Sécurité à la Ville de Lyon. Depuis fin juillet, des bornes anti-voitures béliers ont été installées. Elles ont fait leur apparition en aval du pont de la Guillotière et du côté de la porte des Enfants du Rhône. Des renforts en béton ont également été mis en place quai Augagneur.

Même dispositif aux abords de la Halle Tony-Garnier (Lyon 7e ), qui gagne en protection. Ces derniers jours, plusieurs blocs de béton ont été disposés entre les voies du tram et la salle de concert. « Nous voulions réaliser ces installations rapidement, car Metallica donne un concert le 12 septembre. Cela va générer une foule importante devant la Halle, détaille l’adjoint à la Sécurité. Mais ce ne sont que des solutions provisoires. La Métropole travaille sur des projets plus pérennes. »

Ce qui va être fait

C’est le gros morceau du volet sécurisation des zones piétonnes. Dans sa configuration actuelle, la rue Victor-Hugo (Lyon 2e ) est très peu protégée des intrusions mal intentionnées. Un nouveau système de chicanes a donc été proposé lundi à la Métropole, et pourrait être installé rapidement, durant le mois de septembre. « Nous avons imaginé des chicanes avec des plots de béton disposés en quinconce. Elles sont conçues de manière à ce qu’un véhicule d’une largeur de 3,10 m (gros véhicules de livraison, pompiers) puisse à peine passer, donc extrêmement doucement, entre 5 et 10 km/h. » Une installation reproduite plusieurs fois dans la même rue afin de rendre impossible la prise d’élan. Elle permettrait dans le même temps aux services de secours ou aux livraisons de pouvoir exercer leur travail correctement. Encore une fois, ce dispositif reste provisoire avant un réaménagement de la rue plus en profondeur par la Métropole d’ici à deux ans, deux ans et demi, selon l’adjoint.

Ce système devrait également être adapté à la rue de la République (Lyon 1er /2e ), actuellement filtrée par des bornes escamotables et du mobilier urbain, mais de manière plus durable.

La place des Terreaux (Lyon 1er ), quant à elle, fait déjà l’objet de protection avec les bornes escamotables et des blocs de béton, mais un réaménagement à plus long terme est également à l’étude, en concertation notamment avec les forces de secours.

Ce qu’il reste à faire

Certaines zones restent toutefois encore à sécuriser davantage, comme la place Bellecour ou quelques rues du Vieux-Lyon. Pourtant, Jean-Yves Sécheresse l’assure, « les équipes de la Ville et de la Métropole sont sans cesse au travail sur ce sujet. Il y a du nouveau matériel qui arrive sur le marché, des expérimentations qui nous intéressent, comme des herses qui s’implantent dans le sol ou des barres de fer qui soulèvent le véhicule lorsqu’il force le passage. Mais nous devons étudier ces aménagements au cas par cas. Difficile d’installer une herse rue Victor-Hugo alors que le métro passe en dessous. Chaque zone a sa spécificité. »

Hugo Poncet

Qui que quoi ?


Newsletter

Restez informés de l’actualité de Lyonplus.com Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?