Start-up Onsaitfaire mise sur le troc de services version 2.0

Fabien Coupaye (à gauche) et Pascal Compas sont les cofondateurs de la plateforme Onsaitfaire, spécialisée dans le troc de services entre particuliers. / Photo Laura Lépine
Fabien Coupaye (à gauche) et Pascal Compas sont les cofondateurs de la plateforme Onsaitfaire, spécialisée dans le troc de services entre particuliers. / Photo Laura Lépine

Lancée en février aux Gratte-Ciel, à Villeurbanne, la plate-forme web Onsaitfaire invite les internautes à proposer ou à profiter gratuitement de services. Le principe ? Le temps est utilisé comme monnaie d’échange entre les utilisateurs.

Prendre un cours de chirurgie, de guitare, obtenir la vidange de votre voiture ou s’offrir une séance de découverte du canyoning ? Sur la plateforme Web Onsaitfaire, il y en a pour tous les goûts.

Créé en février dernier, ce site Internet est un espace d’échange de compétences et de services entre particuliers. Du bricolage au soutien scolaire en passant par le sport ou la musique, plus d’une centaine d’offres sont disponibles sur cette plateforme imaginée par la start-up villeurbannaise, fondée en octobre 2016 aux Gratte-Ciel.

Aux manettes de ce troc version 2.0, deux amis : Fabien Coupaye et Pascal Compas, commerciaux dans le secteur du tourisme et passionnés de sport. Les trentenaires décident de créer et financer leur entreprise au retour d’un voyage : « Nous étions partis un an, Pascal au Canada et moi en Australie. L’idée du troc de services vient du constat que, dans notre entourage, beaucoup de personnes possèdent des compétences et n’ont pas toujours l’occasion de les partager. Ce concept nous intéressait pour tester des sports, mais on a eu envie d’élargir cet outil à tous les domaines », explique Fabien Coupaye.

Un pari réussi puisque, six mois après son lancement, la plateforme Onsaitfaire rassemble près de 500 utilisateurs, dont 60 % sont des femmes.

Une application prévue pour 2018

Sa particularité ? « La monnaie d’échange est le temps : chaque heure de service proposée vaut une heure à utiliser, quel que soit le savoir-faire. Sur la plateforme, il existe aussi la possibilité de payer un service à hauteur de 10 euros de l’heure si on ne veut pas faire d’échange de compétences », précise Pascal Compas. En quelques clics, il est ainsi possible de devenir un pro de la vidange, un expert du bricolage ou un as du jardinage.

Conçue par l’entreprise villeurbannaise de développement Web Pixxid, la plateforme pourrait bien faire des petits : « Nous espérons atteindre les 5 000 utilisateurs d’ici à février, mais notre projet phare est la création de l’application mobile Onsaitfaire, prévue courant 2018 », annonce Pascal Compas. Un challenge qui n’effraie pas ce duo amateur de sensations fortes, actuellement « en pleine recherche d’investisseurs ». L’appel est lancé.

 

Site Internet : www.onsaitfaire.fr

Comment ça marche ?

En quelques minutes, vous créez votre profil sur le site www.onsaitfaire.fr : chaque internaute renseigne les services qu’il peut proposer ou ceux dont il a besoin. Toutes les offres sont disponibles gratuitement sur le site. Une fois que vous avez trouvé le service qui vous intéresse, vous contactez, via une boîte de dialogue, la personne qui partage son savoir-faire.

Une fois la date et le lieu de rendez-vous fixés, le compte temps situé sur votre profil est débité d’une heure. Après votre séance, vous pouvez émettre un avis sur la qualité du service proposé directement sur la plateforme.

Qui que quoi ?


Newsletter

Restez informés de l’actualité de Lyonplus.com Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?