Emploi “Village des recruteurs” à Villeurbanne: 1 500 offres en attente de candidats

Une cinquantaine de tentes seront installées devant l’hôtel de ville, comme ici lors de la première édition.  Photo Aglaé Communication
Une cinquantaine de tentes seront installées devant l’hôtel de ville, comme ici lors de la première édition. Photo Aglaé Communication

La troisième édition de cet événement, qui met en contact direct demandeurs d’emploi et recruteurs, aura lieu le 18 mai. 1 000 offres d’emploi et 500 de formation seront proposées.

Le “Village des recruteurs” est, semble-t-il, une formule qui marche. En tout cas dans son ambition de mettre en relation demandeurs d’emploi et entreprises ou organismes de formation. Sa première édition, en 2015, avait accueilli 2 000 visiteurs, la deuxième, 3 000. Les organisateurs de l’événement que sont l’agence de communication Aglaé, en partenariat avec la Ville de Villeurbanne, espèrent faire encore mieux cette année, lors de la troisième édition qui se déroulera jeudi 18 mai, toujours aux Gratte-Ciel, au pied de l’hôtel de ville.

L’événement monte en puissance en 2017 puisque ce sont 1 000 postes et 500 offres de formation qui seront proposés par 25 entreprises, 9 agences d’emploi/d’intérim et 10 organismes de formation.

Sur la forme, le concept est inchangé, fondé sur la relation directe et un premier contact in situ entre le demandeur d’emploi et le recruteur. Pas d’inscription préalable, il suffit de se présenter avec son CV en poche (et en plusieurs exemplaires). Tous les types de contrat seront proposés : CDI, CDD, intérim, stage, alternance.

Les visiteurs handicapés mieux accompagnés

Cette année, une attention toute particulière est portée à l’emploi des personnes en situation de handicap. Trois équipes dédiées seront chargées de les accueillir pour les orienter et les accompagner tout au long de la journée. L’association villeurbannaise La Miete (Maison des initiatives de l’engagement du troc et de l’échange) invitera également les entreprises à partager un repas “à l’aveugle”, afin d’appréhender le handicap visuel. Une sensibilisation des recruteurs à la prévention de toute forme de discrimination figure également parmi les objectifs partagés par la Ville et Aglaé pour cette édition.

On ne connaît pas le taux de retour à l’emploi des visiteurs du “Village” sur les deux premières éditions. Quoi qu’il en soit, le nombre d’entretiens conduits à l’issue de l’événement – 250 en 2016 – témoigne qu’il répond à ses objectifs.

E. B.

Qui que quoi ?


Newsletter

Restez informés de l’actualité de Lyonplus.com Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?