Transports Fin de rénovation pour quatre stations de métro

Sobriété élégante pour la station Bellecour. Photo Maxime JEGAT  La couleur rouge, déclinée en trois teintes, pour les quais   de la ligne A de la station Charpennes.  Photo  Maxime JEGAT
Sobriété élégante pour la station Bellecour. Photo Maxime JEGAT La couleur rouge, déclinée en trois teintes, pour les quais de la ligne A de la station Charpennes. Photo Maxime JEGAT
La station Hotel de Ville/  Louis-Pradel a été renovée  la première.  Photo  Maxime JEGAT
La station Hotel de Ville/ Louis-Pradel a été renovée la première. Photo Maxime JEGAT
Sobriété élégante pour la station Bellecour. Photo Maxime JEGAT  La couleur rouge, déclinée en trois teintes, pour les quais   de la ligne A de la station Charpennes.  Photo  Maxime JEGAT La station Hotel de Ville/  Louis-Pradel a été renovée  la première.  Photo  Maxime JEGAT

Plus lumineuses et agréables, les stations Hôtel-de-Ville, Part-Dieu, Charpennes et Bellecour ont été modernisées par le Sytral, d’octobre 2014 à mars 2017. Elles ont des éléments communs, mais chacune garde une identité propre

Stations à la fois historiques du métro lyonnais, mais aussi parmi les plus fréquentées, Hôtel de Ville (8 millions de passagers en transit par an), Part-Dieu (10 millions), Charpennes (8 millions), Bellecour (10 millions) ont bénéficié d’une profonde rénovation au cours des trois dernières années.

Lors d’une visite officielle de ces stations, vendredi, Annie Guillemot, présidente du Sytral, a rappelé que le coût de l’investissement avait été, au total, de 6 millions d’euros. Pas d’autre “relooking” de stations existantes n’est, à ce jour, programmé. Ces quatre stations ont plusieurs points en commun, répondant à la charte établie par l’architecte Bruno Dumetier. On peut citer le faux plafond tubulaire, qui éclaircit les quais, le bandeau lumineux où apparaît le nom de la station, ou encore les consoles métalliques sur lesquelles s’accrochent les éléments de mobilier. Ce “cousinage” préserve néanmoins une identité propre à chacune d’elles.

Tout a commencé par les travaux engagés en octobre 2014 à Hôtel de Ville et confiés au cabinet d’architecte “siz’-ix ”. Cette première station a servi de prototype aux trois suivantes, dont le renouveau a été signé par Métropolis Architectes.

À Hôtel de Ville, l’habillage répond en écho aux dorures de l’Opéra et le rouge menant à la ligne C se veut le symbole de la révolte des Canuts. Le travail graphique de La Part-Dieu est en lien direct avec les mouvements des voyageurs pressés de la gare voisine. La station Charpennes se décline en deux couleurs, bleu et rouge, avec trois variantes chacune, pour mieux distinguer ligne A et ligne B. Enfin, Bellecour, la dernière traitée, dont les travaux ont pris fin en mars dernier, est la plus classieuse avec ses panneaux de verre d’un blanc laiteux, entourés d’inox.

D’ici à fin juin, Clear Channel va implanter, dans le réseau, 98 panneaux d’affichage digitaux apparus en premier lieu à Hôtel de Ville. Un panneau géant sera installé dans la mezzanine de la station Bellecour.

6 C’est, en millions d'euros, le coût total des travaux pour ces quatre stations de métro.

François Samard

Qui que quoi ?


Newsletter

Restez informés de l’actualité de Lyonplus.com Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?