Ateliers éducatifs Laissez-vous berner à la Maison des mathématiques et de l'informatique

La visite-exposition est jalonnée de jeux et expérimentations. / Photo Marion Saive
La visite-exposition est jalonnée de jeux et expérimentations. / Photo Marion Saive
Des jeux axés mathématiques à réaliser en famille. / Photo Marion Saive
Des jeux axés mathématiques à réaliser en famille. / Photo Marion Saive
Dans la salle de conférence de 40 places, un spectacle de 25 minutes avec tours de cartes et calculs mentaux insolvables. / Photo Marion Saive
Dans la salle de conférence de 40 places, un spectacle de 25 minutes avec tours de cartes et calculs mentaux insolvables. / Photo Marion Saive
On lève le suspens sur les tours présentés en fin de représentation. / Photo Marion Saive
On lève le suspens sur les tours présentés en fin de représentation. / Photo Marion Saive
La visite-exposition est jalonnée de jeux et expérimentations. / Photo Marion Saive Des jeux axés mathématiques à réaliser en famille. / Photo Marion Saive Dans la salle de conférence de 40 places, un spectacle de 25 minutes avec tours de cartes et calculs mentaux insolvables. / Photo Marion Saive On lève le suspens sur les tours présentés en fin de représentation. / Photo Marion Saive

A la MMI, on mise sur la magie pour faire apprécier les mathématiques aux petits et grands. A travers l'exposition ludique "Magimatique", on trompe notre cerveau et on se réconcilie avec cette discipline malaimée.

Jean-Baptiste Aubin, directeur de la MMI, donne les explications.
Jean-Baptiste Aubin, directeur de la MMI, donne les explications.

Mercredi, dans l’escalier qui mène à la MMI, la trentaine d’enfants de la MJC de Confluence traîne des pieds. Cet après-midi, ils assistent à une exposition axée sur les mathématiques. Pas très alléchant de prime abord.

A la Maison des mathématiques et de l’informatique de Lyon, créée en 2012 et accessible au public depuis trois ans, on vient avec son centre social ou sa famille. Dans ce cabinet des curiosités, on s’attache à redorer l’image des sciences, des chiffres et des calculs à travers toutes sortes d’expériences. Auprès des enfants (5 000 primaires, collégiens et lycéens y sont accueillis chaque année), mais aussi des adultes.

Enrobées de magie, les mathématiques deviennent plus abordables

Depuis octobre, les mercredis et samedis après-midi, le public est invité à parcourir l’exposition annuelle « Magimatique » dans cet espace de 450 m², implanté dans les locaux de l’École normale supérieure de Lyon.
Enrobées de magie, les mathématiques deviennent plus abordables. Plus intéressantes, aussi, face aux réticents. « C’est une discipline clivante, qui laisse souvent de mauvais souvenirs à l’école. Ce lieu est une deuxième chance pour s’y frotter de plus près », explique Jean-Baptiste Aubin, enseignant-chercheur en statistique à l’Insa de Lyon et directeur de la MMI.

En suivant les traces du lapin-guide, les plus petits se laissent berner par une série d’illusions d’optique et auditives, des sculptures impossibles, se questionnent sur la façon dont ils perçoivent le monde. Les plus grands se remémorent leurs cours de géométrie dans l’espace, les perspectives, les points de fuite… « On leur présente tout un tas d’objets mathématiquement impossibles, qui sont en fait possibles. On leur montre ainsi que l’on peut se faire avoir par notre cerveau », sourit Jean-Baptiste.

Un spectacle fait de tours de cartes et de calculs mentaux insolvables

Sur place, des jeux et expériences à réaliser en famille, ainsi qu’un spectacle de 25 minutes, dans la salle de conférence. « Je vais lire vos pensées, prédire l’avenir et influencer vos choix en pénétrant dans votre esprit », prévient le doctorant en informatique de l’ENS en charge du spectacle. Face à lui, les enfants poussent déjà des « Wooow » d’admiration. Les quatre cinq tours de cartes et de calculs mentaux insolvables, réalisés grâce à beaucoup de ruse mathématicienne et une touche de malice, font tourner enfants et parents en bourriques. « Impossible, comment t’as fait ça ? », demandent les plus jeunes à chaque fin de numéro. Le suspens est levé en fin de représentation. « Vous avez laissé ma petite-fille baba, elle vous a pris pour un imposteur », sourit un sexagénaire, ancien professeur de mathématiques. 

A la fin de l’expo, tout le monde est conquis. En témoignent les mots que les enfants de la MJC laissent sur le livre d’or, placé près de la sortie. « Je kiffe les maths grâce à vous », écrit Selma. « Maths + informatique = :) », signe Matthieu.

 

En clôture de l’exposition annuelle "Magimatique", une conférence autour des mathématiques et de la magie se tiendra à l’ENS le 23 juin, en compagnie du mathématicien Cédric Villani et du champion de France de magie. Exposition à voir les mercredis et samedis de 15 à 18 heures à la MMI, 1, place de l’École, Lyon 7e. Dès 8 ans. Entrée libre et gratuite. Groupes et scolaires sur réservation : réservation@mmi-lyon.fr / Plus d’info sur : www.mmi-lyon.fr /  Tél. 04 72 43 11 80.

A la fin du spectacle, les enfants s'agglutinent autour du doctorant de l'ENS pour lui soumettre une réponse à l'énigme. / Photo Marion Saive
A la fin du spectacle, les enfants s'agglutinent autour du doctorant de l'ENS pour lui soumettre une réponse à l'énigme. / Photo Marion Saive
Chaque enfant veut connaître l'envers du décors. / Photo Marion Saive
Chaque enfant veut connaître l'envers du décors. / Photo Marion Saive
Ateliers cartes et dés, toujours autour des mathématiqus. / Photo Marion Saive
Ateliers cartes et dés, toujours autour des mathématiqus. / Photo Marion Saive
A la fin du spectacle, les enfants s'agglutinent autour du doctorant de l'ENS pour lui soumettre une réponse à l'énigme. / Photo Marion Saive Chaque enfant veut connaître l'envers du décors. / Photo Marion Saive Ateliers cartes et dés, toujours autour des mathématiqus. / Photo Marion Saive

La Maison des mathématiques et de l'informatique en bref

Étienne Ghys, directeur de recherche au CNRS (ENS de Lyon), membre de l’Académie des sciences, lauréat du premier prix Clay de la diffusion des mathématiques, est le père fondateur de la MMI, la maison des mathématiques et de l’informatique de Lyon. Un lieu imaginé pour rapprocher chercheurs et citoyens.

En 2012,Vincent Borrelli, mathématicien à l’Université Lyon 1, concrétise le projet, devenant le premier directeur de la MMI. La structure intervient alors auprès d’élèves, directement au sein des établissements scolaires. En 2014, elle accueille les scolaires dans ses locaux flambants neufs. En 2015, elle ouvre ses portes au grand public.

La structure organise toutes sortes de clubs (mathématiques discrètes, robotique, origami, informatique) et d’ateliers (compter la science,  à la découverte des solides, maths à modeler, etc.) sont organisés tout au long de l’année.

La MMI en chiffres

- 130 classes accueillies par an et 150 visitées par an, dans le cadre du dispositif MathαLyon, composé de 17 ateliers itinérants (soit 5 000 élèves du CP à la terminale).

- Des activités pour tous les âges, de 7 à 77 ans, 100 % gratuites.

-13 enseignants-chercheurs issus de 3 laboratoires lyonnais (l’Institut Camille Jordan, le Laboratoire de l’informatique du parallélisme et l’Unité de mathématiques pures et appliquées) composent le comité de pilotage du Labex MILYON, l’un des 12 lauréats du Programme investissements d’avenir de Lyon pour la période 2010-2019 (le Labex sous-loue les locaux dédiés à la MMI à l’ENS de Lyon, permettant ainsi que les activités proposées soient gratuites).

- Plus de 30 conférences par an, 1 séminaire hebdomadaire en mathématiques, 26 ateliers pédagogiques proposés aux scolaires à la MMI

- 90 participants à l’école d’été bisannuelle pour lycéens

- 23 000 heures de face à face avec les scolaires et le grand public en 2014.

Marion Saive (marion.saive@leprogres.fr)

Qui que quoi ?


Newsletter

Restez informés de l’actualité de Lyonplus.com Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information.

Votre opinion ?

Les commentaires sont clos.