Patrimoine Soierie vivante fait appel au crowdfunding pour soigner l’un de ses métiers à tisser

L’association Soierie vivante a lancé un financement participatif pour sauver l’un  de leurs métiers à tisser. Marie et Hélène, animent l’opération.  Photo Alain-Charles FABRE
L’association Soierie vivante a lancé un financement participatif pour sauver l’un de leurs métiers à tisser. Marie et Hélène, animent l’opération.  Photo Alain-Charles FABRE

L’association Soierie vivante qui œuvre à la sauvegarde du patrimoine de la soie à Lyon, lance une opération de financement participatif, pour restaurer l’un de ses métiers à tisser.

L’association Soierie vivante a été créée en 1993 par un petit groupe de passionnés, soucieux de préserver les richesses et l’originalité du quartier de la Croix-Rousse, ancien fief du tissage de la soie.

Entretien avec Hélène, animatrice du patrimoine et Marie, stagiaire animatrice du crowfunding.

Que représente aujourd’hui Soierie vivante ?

« C’est en fait la seule association de sauvegarde du patrimoine de la soie à Lyon, avec 250 adhérents dont une vingtaine de bénévoles actifs. Nous nous occupons de la sauvegarde des deux derniers ateliers-logis de tisseurs à la Croix-Rousse, rue Richan et montée Justin-Godart. »

Pourquoi un financement participatif ?

« L’objectif de la campagne de financement participatif est la remise à neuf de l’un de nos métiers à tisser, présenté au public à l’atelier municipal de tissage, montée Justin Godart. Si cette opération n’est pas réalisée rapidement, le métier risque de se détériorer et, à terme, il ne pourra plus fonctionner. »

Pour quelles interventions ?

« Deux interventions techniques urgentes sont à effectuer. Changer la chaîne qui arrive à son terme et poser un nouveau harnais. Le harnais correspond à l’ensemble des fils d’arcade d’un métier à tisser (11 200 fils), au moyen desquels les fils sont baissés ou levés pour livrer passage à la navette. Le harnais actuel, âgé de plus de vingt ans, est très fragile et se détruit peu à peu. »

Quel est le montant de ces opérations ?

« Nous avons trouvé un artisan capable de réaliser ces différentes opérations, pour un coût de 14 000 €. Une somme trop importante pour nos finances. D’où le crowfunding sur la plateforme HelloAsso , pour un montant de 3 000 €, le reste du montant sera autofinancé. Nous comptons sur la générosité des internautes pour réaliser, et pourquoi pas, dépasser cet objectif. »

Soierie vivante 21, rue Richan, Lyon 4e. Lien pour faire un don de 5 à 200 euros : www.helloasso.com/associations/soierie-vivante/collectes/un-nouveau-harnais-pour-le-metier-a-tisser www.soierie-vivante.asso.fr

Qui que quoi ?


Newsletter

Restez informés de l’actualité de Lyonplus.com Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?