Urbanisme Ravalements de façades obligatoires rue Victor-Hugo d’ici 2020

Depuis 1982, la célèbre deuxième plus grande artère piétonne de Lyon n’a pas fait l’objet d’un projet de ravalement de façade.  Photo  Philippe JUSTE
Depuis 1982, la célèbre deuxième plus grande artère piétonne de Lyon n’a pas fait l’objet d’un projet de ravalement de façade. Photo Philippe JUSTE

La Ville de Lyon a publié un arrêté le 30 janvier dernier pour le ravalement de façades dans le cadre de la requalification de la rue Victor-Hugo en 2020. Plus de 60 bâtiments de l'artère du 2e arrondissement sont concernés et les copropriétaires vont devoir mettre la main à la poche.

Sur cet axe qui a fêté ses quarante ans le 8 décembre 2016, la Ville de Lyon et la Métropole mènent une opération conjointe pour requalifier la rue. Sol, éclairage, place Ampère… Dans le cadre du programme “Cœur Presqu’île”, cette future mise en beauté complète doit s’accompagner de façades rénovées, à l’image de la requalification de la place des Jacobins, engagée fin 2010.

« Un des éléments importants de cette requalification, c’est le travail sur la lumière et la position des candélabres pour magnifier les immeubles, explique Michel Le Faou, vice-président à la Métropole chargé de l’Urbanisme. C’est la raison pour laquelle on demande aux copropriétaires de mettre en place le ravalement de leurs façades. D’autant, qu’avec cette volonté de régénérer l’axe Victor-Hugo, nous prévoyons aussi la mise en place de la vidéo verbalisation ».

Concrètement, la ville de Lyon a publié un arrêté le 30 janvier 2017. En amont, ses services se sont penchés sur un comptage des immeubles. Entre 65 et 70 bâtiments sont concernés, sachant qu’environ 30% d’entre eux ont déjà fait l’objet d’une acquisition revalorisation ces dernières années.

Avec une livraison de la rue Victor-Hugo rénovée, prévue au 1re semestre 2020, les copropriétaires ont trois ans pour engager le processus. À défaut, la Ville se réserve le droit de procéder à une injonction. La ville en a distribué une centaine depuis six ans.

Sur le plan des travaux, la Ville de Lyon entend procéder par séquences. Michel Le Faou évoque une certaine souplesse : « On est attentif aux travaux du sol. Pour changer le revêtement de la rue, il faudra laisser l’accès libre aux piétons et aux commerces. »

« On travaille avec les professionnels du ravalement (entreprises, architectes, géomètres, bureaux d’études), les Bâtiments de France ainsi qu’un coloriste conseil. L’idée est de gagner en homogénéité au niveau des couleurs », renchérit Philippe Lamy. Ce responsable du service patrimoine ravalement au sein de la direction de l’aménagement urbain de la Ville a contribué à la réalisation d’un “Cahier de recommandations façades devantures rue Victor-Hugo” à l’issue d’une étude patrimoniale lancée en 2013.

Ce cahier très élaboré recense tant les immeubles du début du XIXe siècle de la rue Victor-Hugo que les devantures commerciales au niveau de leurs matériaux, stores, toitures, menuiseries, portes, garde-corps. Il prodigue techniques et conseils spécifiques en complément de deux fascicules déjà édités par la Ville : la charte lyonnaise et le mode d’emploi ravalement de façades.

Quelle procédure et quelles aides ?

Si, en théorie, le ravalement de façades est préconisé tous les dix ans par la Ville, en réalité, la durée s’étale plutôt sur une moyenne de vingt ans.

Procédure : une lettre de la mairie de Lyon invite le propriétaire ou la copropriété à procéder au ravalement de son immeuble, conformément à l’arrêté municipal. Elle précise un délai de réalisation (en général douze mois). Des contrôles périodiques permettent de vérifier la bonne mise en œuvre des travaux. En cas de non-exécution, des lettres de relance sont envoyées, à l’issue desquelles le maire peut engager la procédure prévue par le Code de la construction et de l’habitation. À l’issue du délai fixé par l’arrêté de sommation, celle-ci prévoit une amende de 3 750 € et, sur autorisation du président du tribunal de grande instance, l’exécution d’office des travaux par la mairie de Lyon, aux frais du ou des propriétaires.

Aides : la Ville peut intervenir sur un bâtiment très marqué au niveau patrimonial, ou apporter une aide liée à la performance énergétique (isolation). La Métropole de Lyon a mis en place une plateforme Ecoreno’v qui offre un conseil gratuit et un accompagnement des démarches d’amélioration thermique des immeubles.

Ville de Lyon : cellule patrimoine au 04.26.99.63.70. Sites : www.lyon.fr (plan couleur et charte) ; infoenergie69-grandlyon.org ; grandlyon.com/ecorenov Agence nationale de l’habitat (Anah) : Tél. 04.78.62.53.66. ou 50.60. Caisse d’allocations familiales : Tél. 820.25.69.10.

Nadine Micholin

Qui que quoi ?


Newsletter

Restez informés de l’actualité de Lyonplus.com Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?