Eurexpo Quarante start-up débarquent à la Foire de Lyon jusqu’à dimanche

Eléonore et Lionel présentent CleanCup, la première solution professionnelle de zéro gobelet jetable. Une fontaine d’eau qui récupère, lave et redistribue   les gobelets.  Photo  Philippe JUSTE
Eléonore et Lionel présentent CleanCup, la première solution professionnelle de zéro gobelet jetable. Une fontaine d’eau qui récupère, lave et redistribue les gobelets. Photo Philippe JUSTE

Comme pour se donner un coup de jeune, la Foire de Lyon, 101e édition cette année, ouvre ses portes durant trois jours à une quarantaine de start-up de la région sur un espace Innova’Lyon. Belle occasion de rencontrer des passionnés et de découvrir leur joyau souvent fascinant !

Elles ne sont là que jusqu’à dimanche soir. Alors vite, c’est le moment de découvrir le monde fascinant des start-up. La Foire de Lyon propose, en effet, d’en rencontrer une quarantaine de la région avec le soutien de six organisations (1 ). Un espace “Innova’Lyon” ludique et pédagogique leur est dédié, juste à l’entrée de la Foire et les créateurs sont tous fiers de montrer leurs joyaux parfois surprenants. Ainsi Eléonore et Lionel sont venus avec leur « première solution zéro gobelet professionnelle ». Il s’agit d’une fontaine d’eau qui récupère, lave et redistribue les gobelets. Ils ont créé leur start-up CleanCup l’an dernier, et un premier lot de 40 de ces distributeurs sera livré au dernier trimestre de cette année. Pour voir leur projet aboutir, ce duo a fait appel aux Compagnons du devoir pour la conception, mais aussi à une filiale de Michelin pour son industrialisation. Juste à côté, Félix Hebert a voulu joindre l’utile à l’agréable en créant Cyclik : ce passionné de cyclisme a mis au point un vélo en… bambou. Et ça roule ! « Je viens de fabriquer mon 8e vélo dans mon atelier du 7e arrondissement de Lyon et je vais commencer à les commercialiser », nous explique ce jeune de 29 ans, « cela représente environ 50 heures de fabrication. Mes modèles sont tous 100 % français. Le bambou vient du Gard ». Ces vélos sur mesure ne sont pas encore à la portée de toutes les bourses puisque le premier prix proposé dépasse les 3 000 €. Plus abordable, le repas mitonné par Aurélie et Stéphane Du Courtioux. Ce couple vient de créer Idmeal , une société qui livre des déjeuners « à base de produits frais, de saison ». Le tout pour 15 € le menu complet. « Nous en avions ras le bol des sandwichs à midi et on s’est dit pourquoi ne pas créer notre société pour faire du bien sans détruire la nature », témoigne Aurélie, « notre challenge aujourd’hui c’est de fidéliser notre clientèle qui se retrouve dans nos valeurs, et de multiplier nos points de livraison dans Lyon. » Le caritatif a aussi sa place dans le monde de l’innovation, à l’image d’ Anona qui permet de visionner des séquences publicitaires afin de soutenir des associations, mais sans débourser le moindre centime. Il suffit de regarder une séquence sur des écrans tactiles. Difficile donc de résister aux attraits de ces start-up riches en créativité. Ce samedi et dimanche, des ateliers sont même proposés aux visiteurs pour les sensibiliser notamment à la robotique ou au numérique.

(1) Lyon French Tech, BoostinLyon, Smart electric Lyon, Sopra Steria, Tuba et Youfactory.

Pourquoi ne pas créer notre société pour faire du bien sans détruire la nature.

Aurélie, cofondatrice d’ Idmeal

Vincent Rocken

Qui que quoi ?


Newsletter

Restez informés de l’actualité de Lyonplus.com Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?