Santé Grand retour des allergies au pollen dans les prochains jours

La grosse saison pollinique devrait débuter dans les prochains jours. / Photo DR
La grosse saison pollinique devrait débuter dans les prochains jours. / Photo DR

Difficultés à respirer, nez qui coule, yeux qui brûlent... Pas de doute, les allergies au pollen d'arbres sont de retour. Les frênes et cyprès dans une moindre mesure, mais surtout le bouleau, dont le pollen ne devrait pas tarder à envahir l'atmosphère lyonnaise, vers le 21 mars. Quelques conseils avisés avec Patrick Ajzenberg et Franck Godesky, allergologues.

Patrick Ajzenberg
Patrick Ajzenberg

La période des allergies au pollen d'arbres a fait son grand retour depuis février. Au cyprès, d'abord, « mais dans une faible proportion, étant donné que ces arbres ne sont pas dominants dans la région lyonnaise », explique le Dr Patrick Ajzenberg, allergologue dans le 2e arrondissement de Lyon. Mais aussi aux frênes, charmes et aulnes, plus présents dans le secteur.

La pollinisation du bouleau annoncée vers le 21 mars à Lyon

Mais la grosse saison pollinique devrait débuter dans les prochains jours, avec le bouleau : «Son pollen ne va pas tarder à envahir l’atmosphère lyonnaise et toucher les 15 à 25 % de la population qui y sont sensibles », poursuit le spécialiste. Le Réseau national de surveillance aérobiologique estime le début de sa pollinisation vers le 21 mars à Lyon. Des yeux qui démangent, qui brûlent, le nez qui coule, du mal à respirer, voire de l'asthme quand les bronches sont touchées… Les symptômes se déclenchent dès que les allergiques mettent le nez dehors.

D’avril à juin, le pollen des graminées (qui déclenche le fameux « rhume des foins ») prendra le dessus. Puis, l’ambroisie (plante envahissante souvent qualifiée de « mauvaise herbe »), épiphénomène du bassin lyonnais de Mâcon à Montélimar, prendra le relais, fin août début septembre. « Bref, les personnes polyallergiques peut être gênée de février à octobre, ce qui est assez invalidant », traduit le Dr Franck Godesky, allergologue dans le 6e arrondissement de Lyon. Mais cette population polysensible bénéficie d’une « petite fenêtre de soulagement, du 15 juillet au 15 août, soit le court espace entre la fin de l'épisode graminées et le début de la phase ambroisie ». Même si, le spécialiste en convient, cette « pause » a tendance à se réduire au fil des années, la saison des graminées durant plus longtemps et celle de l’ambroisie débutant plus tôt qu'auparavant.

Franck Godesky
Franck Godesky

 Le traitement antihistaminique, remède le plus efficace

Face aux allergies, pas de remède miracle. « Le plus efficace, c'est la médication, soit un traitement antihistaminique », reconnaît Franck Godesky. Et par mesures préventives, mieux vaut éviter de sortir lorsqu’il y a un grand soleil et un peu de vent. « Ce ne serait pas conseillé, par exemple, d’aller faire un footing au parc de la Tête d’Or en cas de pareil temps », illustre Patrick Ajzenberg. Quand la gêne devient pérenne, il est recommandé de se tourner vers un allergologue pour se faire désensibiliser. « En général, on conseille au patient de se faire désensibiliser à l'allergie qui dure le plus longtemps, et qui est donc la plus handicapante pour lui. En général, c'est celle des graminées, puisqu'elle tombe au printemps, soit la saison des verres en terrasses et des promenades dans les parcs », ajoute Franck Godesky. Et son confrère de donner quelques gestes simples à appliquer au quotidien : prendre une douche le soir pour retirer le pollen emprisonné dans ses cheveux - « cela évitera de le déposer sur son oreiller et d’être gêné pendant la nuit » -, laver régulièrement ses vêtements, ne pas étendre son linge sur le balcon les jours ensoleillés et venteux, mettre des lunettes de soleil pour faire du vélo, ou encore appliquer un masque de protection respiratoire sur son visage. « De toute façon, à part s’en aller du côté des cercles polaires, sans la moindre végétation, on n'échappe pas aux épisodes polliniques », concluent les spécialistes.

Marion Saive

Qui que quoi ?


Newsletter

Restez informés de l’actualité de Lyonplus.com Inscrivez-vous gratuitement à notre lettre d'information.

Votre opinion ?

Les commentaires sont clos.